Sécurité sociale - La cour des comptes alarmée par les déficits

 

Jeudi 13 septembre 2007

La Cour des comptes, dans son rapport annuel sur les comptes de la sécurité sociale a exprimé mercredi sa "vigilance inquiète" malgré une diminution du déficit global pour l’année 2006. Les déficits globaux de la sécurité sociale sont particulièrement élevés malgré une croissance importante des recettes fiscale, ce qui inquiète d’autant plus la cour des comptes.


 

Dans  ce rapport annuel visant la Sécurité sociale, la Cour des comptes présente une sécurité sociale "fragile et partiel" de la réduction des déficits observée et insiste sur des "réformes structurelles" préalables à des "économies durables."

Selon Philippe Seguin, la priorité absolue pour la sécurité sociale et le gouvernement sera d’éviter la constitution de nouveaux déficits publics. Elle prône des « objectifs de dépenses et de recettes équilibrés et réalistes » et de mesures « permettant de les atteindre. »

Les recettes fiscales ont augmenté de 5,4% pour l'ensemble des régimes, les charges augmentant de 4,5%. Le déficit de l'ensemble des régimes obligatoires de base a été évalué à huit milliards d'euros contre 11 milliards en 2005.

Contrairement à 2005, où, pour la première fois depuis sa création en 1997,

La cour des comptes souligne également que les objectifs fixés par l’Ondam a été dépassé en 2006 de 1,2 milliard d'euros - soit une progression de 3,1% inférieure à la croissance du produit intérieur brut en valeur. Ce dépassement est dû notamment à l’accélération des dépenses de soins de ville notamment les médecins au second semestre 2006.

Cette situation risque de se répéter pour 2007, car le comité d'alerte a constaté en juin dernier un risque de dépassement de l'objectif de deux points sur les soins de ville.


<< Retour

assurance mutuelle santé