nouveau décret pour la profession de psychothérapeute

Un nouveau décret a été promulgé pour  l´activité de psychothérapeute et notamment sa réglementation a été publié dans le Journal officiel. Ce décret indique de nombreuses informations sur les moyens de lutter contre les charlatans qui pullulent actuellement.

La nouvelle réglementation du métier de psychothérapeute

 

Le premier décret concernant la profession de psychothérapeute et sa réglementation avait été publié en mai 2010.

 

les psychothérapeutes, devaient acquérir leur inscription sur un registre national et d´un jury de psychiatres, clinociens, psychologues et psychanalystes. Ce jury de professionnels certifiait l´acquisition de leur compétence et avait autorité pour que le candicat puisse se voir exercer dans la légalité et utiliser le titre de « psychothérapeute ».

 

Il est également indiqué que les différentes conditions d´agrément des établissements dits « de formation » doivent être produite. Le décret énumère de même le nombre d´heures de formation nécessaire à une personne avant de pouvoir réellement exercer et se prétendre « psychothérapeute ».

 

L´ensemble de ces mesures avait pour objectif principal de lutter contre le charlatanisme et les dérives pouvant être liés à la psychothérapie.

 

Le durcicement des conditions d´obtention de l´agrément pour devenir psychothérapeute

 

Le nouveau décret quant à lui, a pour objectif d’encore plus renforcer les mesures déjà prises en matière de lutte contre les dérives et les charlatans.

 

Celui-ci confiant aussi particulièrement au « directeur général de l´agence régionale de santé » l’autorité et la compétence nécessaire pour inscrire les professionnels du secteur au registre national des psychothérapeutes.

 

Ce qui peut limiter de manière conséquente les escroqueries et les canailleries qui il faut le reconnaitre, commencent à prendre de l’ampleur dans le secteur.

 

Ce nouveau décret concernant la psychothérapie prolonge également de deux ans la durée de la période durant laquelle certains professionnels du secteur sont obligés de prendre part à des formations complémentaires avant de pouvoir prétendre à continuer à utiliser le titre de « psychothérapeute ».

Le non-respect de tout cela les mettant d’office dans l’illégalité et les exposants à des risques de poursuites judiciaires s’ils se faisaient prendre.

 

 

 

 

 

Autour du même sujet :

Psychologue

Gingivite

Cruralgie

Astigmate



Publié le : 23/05/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé