La parodontite est une maladie inflammatoire, prise en charge par une mutuelle santé et le remboursement sécurité sociale

Comment traiter la parodontite ?

Tout comme la gingivite, la parodontite est une maladie dentaire fréquente. Elle s´attaque directement aux dents, et notamment à l’os alvéolaire, la gencive, le cément, le ligament alvéolo-dentaire. L’ensemble de ces tissus forme le parodonte.

La parodontite et la gingivite sont toutes les deux des maladies parodontales, mais leurs différences se situe au niveau de la dégradation de l’infection. La gingivite ne produit en effet que l’inflammation de la gencive, mais la parodontite par contre se manifeste par la détérioration de l’os alvéolaire autour de la dent. Pour résumer, la parodontite est un stade plus avancé de la gingivite.

 

 

Quels sont les symptômes et causes de la parodontite ? 

On reconnaît la parodontite par divers symptômes, mais la gingivite en est le principal vecteur. La parodontite est une évolution de la gingivite, les premiers symptômes étant marqués par une inflammation de la gencive. Le signe clinique au niveau de la gencive va demeurer un début de saignement lors d´un contact avec du fil dentaire ou bien lors du brossage des dents. Le patient atteint de la parodontite va présenter un tableau médical spécifique avec des gencives enflées, une mauvaise haleine, une perte d’os alvéolaire.  Les dents paraissent plus longues, elles se déplacent facilement, et il peut être constaté des trous noirs entre elles.

Le constat est souvent le même : l’inflammation de la gencive se termine le plus souvent par une parodontite. La perte osseuse peut en effet conduire à la création de poches se situant au niveau de la dent.

La parodontite est causée par des bactéries et protozoaires nocifs. Cependant, l’attaque du système immunitaire contre ces micro-organismes peut aussi en être la cause. On peut néanmoins citer comme autres causes principales du déchanchement d´une parodontite : le tabagisme, le diabète, la malnutrition, une mauvaise hygiène buccodentaire, ou encore un détartrage dentaire qui n’a pas été réalisé.

 

 

Quel est le traitement de la parodontite ? 

De par la présence de ces bactéries sur les dents, la parodontite est effectivement inévitable. Il est important en effet à ce que le patient atteint de cette maladie, prenne toute la mesure de la situation. Elle doit réaliser un traitement contre ces bactéries en respectant les règles élémentaires, avec une bonne hygiène bucco-dentaire tel que le brossage quotidien de la dentition et des solutions désinfectantes.

Pour pouvoir éliminer le dépôt de bactérie sur la surface de la dent, le chirurgien-dentiste peut traiter le patient par la prescription d’antibiotiques ou par des solutions désinfectantes pour bien nettoyer les dents. Il va entamer ensuite une restauration des tissus de soutien.

En effet, le nettoyage des surfaces de la dent n’est pas chose facile, il est demandé une grande volonté du patient. C’est la raison pour laquelle des accessoires particuliers sont recommandés par le médecin-dentiste tels que les fils dentaires, les bossettes inter dentaires,… L’usage de ces accessoires dépend de l’état dentaire de chaque patient.

Plus les poches sont profondes, plus il est difficile d’effectuer le nettoyage ; c’est ce qui amène le dentiste à opter pour un traitement chirurgical. À un stade avancé, la chirurgie ne peut être que la bonne approche pour éliminer les dépôts bactériens.

 

Le traitement de la parodontite se résume à quatre phases :

1 - Le curetage qui consiste à nettoyer les surfaces de la dent en profondeur.

2 - La réévaluation -  le médecin-dentiste porte son évaluation sur l’état des gencives ou encore des méthodes adoptées par le patient après quelques mois de traitement.

3 - La chirurgie  - face à une parodontite d’une certaine évolution, la chirurgie est la meilleure solution pour le patient.

4 - Le maintien  qui consiste à maintenir l’efficacité du traitement sur les gencives. Le patient doit impérativement continuer à respecter les règles d’hygiène buccodentaire.

 

 

Qu´est ce que la parodontite agressive ? 

À la différence de la parodontite chronique qui est le plus souvent rencontrée dans les formes de la parodontie, la parodontite agressive ou parodontite à progression rapide se manifeste par la destruction de l’os alvéolaire de façon rapide. Elle est à un niveau très avancée de la maladie, la perte osseuse étant devenue considérable et rapide. La parodontite agressive se rencontre plus fréquemment chez les jeunes.

La perte osseuse n’est pas fonction de la quantité de dépôts bactériens. Un patient peut être plus vulnérable qu’un autre face à ces bactéries. Il existe en effet deux catégories de parodontite agressive :

Elle est généralisée quand la perte osseuse concerne l’ensemble de dents.

Elle est par contre localisée quand les pertes osseuses ne se manifestent qu’au niveau des incisives et des premières molaires permanentes. Le traitement de la parodontite agressive ne diffère pas de celui de la parodontite chronique. Il vise la désinfection des bactéries par la prise d’antibiotique (amoxicilline, métronidazole, spiramycine) par le patient. Ce qui n’exclut pas toutefois la solution chirurgicale.

 

Autour du même sujet :

Traitement gingivite

Bridge dentaire

Inlay core

Carie

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé