Le dentiste ou chirurgien-dentiste professionnel de santé connu de tout le monde. Comparer une mutuelle dentaire pour le traitement des dents

Le métier de chirurgien-dentiste

 

Un dentiste est un professionnel de la santé qui s’occupe des dents, mais il traite également les maladies ou malformations que la bouche, les gencives et les mâchoires peuvent avoir. Il nous conseille aussi sur l’hygiène bucco-dentaire à suivre pour prévenir des diverses problèmes qui pourrait survenir. Il procède aux soins et fait des interventions chirurgicales quand celles-ci s’avèrent nécessaires.  Il s’assure même de l’esthétique de nos dents pour avoir des dents blanches.

 

Le métier de dentiste

Après le bac, il faut au moins 6 ans pour devenir chirurgien-dentiste. Les études peuvent être poussées jusqu’à 8 à 9 ans, selon la spécialité choisie, si on veut devenir un dentiste spécialisé. Comme tout docteur, le diplôme d’Etat est obtenu après la soutenance d’une thèse. Et pour se voir en droit de pratiquer, le dentiste doit avoir fait son inscription à l’ordre national des chirurgiens-dentistes.

 

Prérequis pour devenir un dentiste

Les bacheliers série S sont les meilleurs candidats pour suivre la formation. Donc, si vous prévoyez de devenir dentiste un jour ou mieux, un dentiste spécialisé, il vous faut choisir un parcours scientifique dès vos 2è année de lycée.

La formation universitaire débute par une année de tronc commun en médecine appelée PACES (première année commune aux études de santé) à l’issu de laquelle on passe un concours sélectif pour des places assez limitées.

 

En quoi consiste exactement le travail d’un chirurgien-dentiste ?

Nombreux sont les soins pratiqués par un dentiste. Entre autres, extraire des dents (défaillantes ou en surnombre), traiter les caries, faire du détartrage, des implants, des couronnes dentaires et des interventions chirurgicales des dents  ou de la mâchoire.

A part le détartrage, ces opérations sont exécutées sous anesthésie locale ou générale. Il arrive qu’une avulsion de dent soit faite sous anesthésie générale, pour les dents de sagesses par exemple.

Pratiquer des soins dentaires appelle à manier des appareils de haute technologie. Un dentiste doit avoir le sens de la précision.

 

Des terminologies en dentisterie :

ü  La carie : une infection qui use la dureté normale des dents. En effet, quand on dit qu’une dent est cariée, c’est qu’une partie est devenue molle. On la soigne par ce qu’on appelle odontologie conservatrice qui consiste à enlever la partie molle et soigner les parties infectées avant de mettre à la place des amalgames ou des composites formants après un genre de porcelaine. Ainsi est reconstituée une dent.

Parfois, il n’y a pas que la partie dure des dents qui soit atteinte mais aussi la pulpe à l’intérieure. Le traitement vise à dévitaliser (sectionner les nerfs) la dent et consiste à enlever les pulpes et combler le vide.  Il est appelé endodontie.

ü  Le tartre : taches noires sur les dents qui réduit le charme quand on sourit mais qui nuise, à la longue, notre santé dentaire et aussi notre santé en général car il a été démontré que certaines maladies (du cœur ou des os) font suite à des affections bucco-dentaire mal traitées. Alors, on s’en débarrasse par le détartrage dans un cabinet privé ou dans un hôpital, dans le service odonto-stomatologie.

ü  La prothèse dentaire : dents de remplacement. Elle est souvent constituée de tissu dentaire et de la ou des dents de remplacement proprement dites. Elle peut être fixe ou amovible. Fixe (appelée couronne dentaire) quand la racine de la dent y est encore. Mobile (tout en résine ou en partie en métal) quand l’entière de la dent n’est plus là. Il y a aussi le bridge dentaire qui fixe la prothèse sur les dents contiguës.

Une prothèse est dite de transitoire quand on en porte alors que la cicatrisation des tissus dentaire n’est pas encore à son terme. Après on a la prothèse définitive.

Une prothèse fait toujours l’objet d’une fiche de traçabilité, suivant une directive européenne, pour son suivi et l’assurance de sa conformité aux normes (les constituants et la mise en œuvre).

ü  L’implant dentaire : remplace les dents manquantes. Il est constitué d’un clou supportant la couronne prothétique. Plus besoin d’un bridge ou d’un appareil dentaire.

ü  La pédodontie : spécialité qui s’occupe de tout ce qui touche les dents de lait des enfants.

ü  La parodontite : spécialité du parodonte, c’est-à-dire les gencives et les os qui entourent la dent.

Cette liste n’est pas exhaustive.

 

Conseils pratiques pour une bonne hygiène bucco-dentaire 

Faire une visite périodique chez votre dentiste pour un diagnostic et recevoir  des conseils, des prescriptions ou des soins préventifs.

Avoir le réflexe d’un brossage de qualité (méthode, brosse) des dents après chaque repas. Un dentifrice fluoré est préféré à la place d’un autre car il aide à renforcer l’émail des dents et par conséquent, prévient la carie.

Avoir une hygiène alimentaire préventive à l’apparition des caries et des tartres. Les sucreries et les aliments qui collent aux dents ou acidulés devront être limités ou bien contrôlés.

 

Autour du même sujet :

paradontite

bridge dentaire

mutuelle dentaire

carie dentaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé