Comment traiter une toux sèche ?

La toux sèche est une toux irritante et douloureuse qui ne produit pas de mucosités, apparaissant surtout la nuit, et dont la cause la plus fréquente est une affection ORL.

 

 

Quels causes et caractéristiques de la toux sèche ?

Les causes de la toux sèche sont nombreuses. Les bronchites aigües provoquent une toux sèche douloureuse accompagnée de brulures. Les laryngites entrainent une toux sèche rauque. La trachéite, de son côté, est à l’origine d’une toux très sèche et par quinte plus ou moins longue. Ici les quintes de toux sont dues à l’écoulement nasal dans le fond de la gorge provenant des  rhinopharyngites. La coqueluche produit aussi une toux sèche quinteuse accompagnée de vomissements. La toux sèche apparait surtout la nuit dans le cas où le reflux gastro-œsophagien est incriminé. Dans le cas de l’asthme et d’une insuffisance cardiaque, la toux sèche a la particularité de n’apparaitre qu’au cours d’un effort.

 

 

Quelle prise en charge pour une toux sèche ?

Les gens ont tendance à réaliser de l´auto-médication du fait de l’existence en vente libre de médicaments contre la toux. Le risque est que le traitement de la cause n’est pas bien daignostiqué. Aussi, il est nécessaire de consulter un médecin est le seul habilité à déterminer l’origine de la toux sèche, et à prescrire le traitement adéquat.

La prise en charge de la toux sèche est double. La première s’attaque à la toux proprement dite et la seconde contre la cause exacte.

 

Quel traitement pour la toux sèche ?

Les médicaments contre la toux sèche sont nombreux. Ils se présentent sous forme de sirops, de gouttes ou de comprimés. Leur action consiste à bloquer le réflexe de la toux et par conséquent, empêche de tousser. Certaines règles doivent être suivies quand on utilise des médicaments antitoux.

La première règle est de connaitre leur composition. En effet, ces médicaments contiennent de la codéine, de pholcodine, de la Dextrométhorphan, ou des antihistaminiques comme l’alimémazine et la chlorphéniramine.

La seconde règle consiste à suivre à la lettre les conseils du médecin, surtout pour la dose, la durée, et l’utilisation d’autres médicaments. Ainsi, il faut éviter de dépasser les 5 jours de traitement prescrit par le médecin. Il faut aussi éviter les médicaments qui contiennent à la fois des principes actifs antitussifs et fluidifiants bronchiques. Les fluidifiants sont au contraire des producteurs de toux.

La surveillance médicale doit être systématique, car des troubles digestifs, de la somnolence, un arrêt respiratoire peuvent se présenter au cours du traitement de la toux sèche.

 

Quel traitement de la cause de la toux sèche ?

Pour un patient traité pour une autre pathologie, il est fortement recommandé de demander l’avis du médecin traitant avant l’instauration du traitement de la toux sèche. En effet, les médicaments antitussifs sus nommés sont contre-indiqués en cas d’asthme, d’insuffisance respiratoire, chez l’enfant de moins de 30 mois, chez la femme enceinte, et au cours de l’allaitement. Chez les conducteurs de machine et chez les personnes âgées, la prudence doit être de règle.

Les médicaments antihistaminiques sont aussi à utiliser avec prudence, car ils sont souvent la cause de somnolence, de confusion mentale chez les personnes âgées. Ils sont contre-indiqués chez le nourrisson avant un an, en cas d’insuffisance respiratoire et en début de grossesse.

Enfin, il est conseillé de ne pas consommer des boissons alcoolisées et d’arrêter de fumer, pendant le traitement de la toux sèche.

La toux est un des plus fréquents motifs de consultation médicale. Ses causes sont nombreuses et sa prise en charge doit tenir compte de ses différentes caractéristiques liées à ses différentes causes.

 

 

Autour du même sujet :

Homeopathie toux

Traitement rhinopharyngite

Traitement grippe

Pharyngite chronique

Soigner une angine



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé