Qu’est-ce le topinambou ?

On le consomme râpé en salade, avec de l’huile de noix et du vinaigre de cidre en assaisonnement. Si on le cuit, il faut ajouter des pommes de terre à l’eau de cuisson. Cela réduit considérablement son effet sur l’expulsion des gaz intestinaux. Lors de la préparation, il faut les laver sans les éplucher et ajouter du sel et du citron à l’eau de cuisson. Ce qui empêche l’oxydation. L’ajout d’une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude pour deux litres d’eau ou de la sauge est conseillé. La cuisson dure quinze minutes L’erreur est de réchauffer le plat sinon l’indigestion en résulte. Ne pas cuire le topinambour est la première astuce.

 

 

Topinambour : quelles sont les variétés ?

Le topinambour connait plusieurs variétés parmi lesquelles on peut citer le challenger. Le commun blanc est plus difficile à éplucher, mais son goût fin est particulier et sa chair parfumée. Il existe aussi le commun rouge, le fuseau blanc, le fuseau rouge, le violet de Rennes et le stampède. La variété patate est facile à éplucher avec un volume plus important et un goût assez agréable.    

 

Topinambour : intérêt en nutrition ?

Le topinambour contient des glucides sous forme d’inuline et de fructose. Il contient peu de protides et de lipides ou substance grasse. Ce légume est très riche en fibres, en potassium, mais pauvres en sodium. Le magnésium et le phosphore sont en quantité appréciable. On trouve aussi des oligo-éléments comme le fer, le cuivre et le zinc. Son eau est riche en minéraux. Des vitamines sont aussi présentes comme la vitamine B3, B1, B2, E et la provitamine A ou carotène. Il contient beaucoup de fer.

 

Topinambour : influence sur la santé ?

Le topinambour peut être consommé par le diabétique, vu que l’inuline qui la compose est un sucre bien assimilé par ces personnes. Il n’influe pas sur leur glycémie. Il convient aux patients qui ont un taux d’azote sanguin élevé, car il est pauvre en protide. Peu énergétique, il est approprié aux personnes qui surveillent leur ligne. Il favorise la montée laiteuse dans l’allaitement. Son effet purgatif est expliqué par sa richesse en fibres qui est un bon stimulant des contractions et de la motilité de l’intestin. C’est un aliment anti-constipation, car le transit intestinal est facilité. Il est diurétique du fait de son rapport sodium/potassium très bas.


Le topinambour est antioxydant par les vitamines qui le composent. Il ralentit donc le vieillissement précoce et fait reculer les maladies chroniques.

 

 

Topinambour : comment l’accommoder ?

Le topinambour peut être dégusté en daube, en flanc, en galette ou en gratin. On peut en confectionner des soupes, des sautés, l’associer à la crème fraiche ou aux œufs. Il existe des recettes à la Darphin, à l’ancienne ou au naturel. On peut le consommer pané,  ou velouté. Pour confectionner des chips tricolores, on l’associe à la vitelotte ou à la betterave rouge.

 

 

Autour du même sujet :

Sinusite ethmoidale

Trachéite

Bronchite aigue

Bronchite chronique



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé