Quels facteurs déclenchant des spasmes du sanglot ?

Les spasmes du sanglot touchent surtout les enfants en bas âge c´est-à-dire entre 5 mois et 3 ans. Ils sont caractérisés par l’existence d’un ou plusieurs facteurs qui déclenchent les crises, mais aussi par leur disparition spontanée (ne nécessitant aucun traitement).Les spasmes du sanglot sont toujours provoqués par des réactions fortes chez l’enfant comme la peur, la colère, la douleur, un traumatisme, la contrariété, toutes émotions fortes. Ils se produisent également en présence d’une personne que l’enfant juge assez faible et qui n’est pas capable de résister à ses caprices.

 

 

Comment se présentent les spasmes du sanglot ?

Dans la plupart des cas après avoir été exposé à l’un de ces facteurs déclenchant, l’enfant va se mettre à crier et à pleurer très fort. Puis, il va présenter une respiration difficile surtout au cours de l’expiration. Plus l’enfant aura des difficultés à respirer et plus les cyanoses apparaissent (colorations bleuâtres de la peau et des muqueuses) et à la fin, il peut y avoir un arrêt de la respiration pendant une durée très courte (quelques secondes). Ensuite, l’enfant va se réveiller et tout redevient normal. C’est la forme la plus fréquente des spasmes du sanglot.

 

Les spasmes du sanglot peuvent aussi se présenter sous d’autres formes. Ainsi, on peut avoir la forme pâle ou ischémique qui est toujours la conséquence de l’émotion. Il se traduit par l’apparition d’une pâleur plus ou moins intense qui est suivie ensuite par une perte de connaissance et dans certains cas le bébé même peut faire un arrêt cardiaque. C’est une forme qui n’est pas très courante.

 

 

Quelles sont les situations qu’il faut craindre dans les spasmes du sanglot ?

Les spasmes du sanglot sont bénins et sans gravité, mais il existe certains symptômes qui peuvent orienter vers d’autres pathologies nécessitant une consultation chez le médecin. Ainsi, il faut aller chez le médecin si les crises durent trop longtemps (plus de 60 secondes) ou si les crises apparaissent spontanément (sans facteurs déclenchant) ou encore si les crises sont associées à des mouvements anormaux (au niveau de la main, des bras, des jambes…).

 

 

Quelles sont les suites évolutives des spasmes du sanglot ?

Les spasmes du sanglot s’arrêtent normalement après l’âge de 5 ans (parfois 6 ans). Avant cet âge, l’évolution est surtout marquée par des fréquentes rechutes en cas d’expositions aux facteurs qui déclenchent la maladie.

 

 

Que doit-on faire devant les crises de spasmes du sanglot ?

Devant les spasmes du sanglot, la première chose que les parents doivent faire c’est de garder leur calme. Il faut ensuite enlever les objets pouvant blesser l’enfant dans le cas où il perdrait connaissance. Pour éviter les récidives, il ne faut pas montrer à l’enfant vos craintes et surtout ne pas se plier à ses désirs.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Gastro bébé

 

Scarlatine

 

Soigner la gastro

Comparaison mutuelle



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé