La Rupture anévrisme

L’anévrisme est une poche qui s’est créée suite à l’augmentation de la paroi d’une artère du cerveau. Avec le temps, la poche s’agrandit, ayant pour effet de d’amincir et de fragiliser l’artère. Cette poche se remplit de sang et parfois se déchire : il y a alors une rupture d’anévrisme.

 

Quels sont les facteurs de risque de ruptures d’anévrisme ?

Les causes exactes de l’anévrisme ne sont pas identifiées, mais il existe quelques facteurs qui facilitent leur développement :

- le tabac : carbonise les parois de l’artère, les rendant plus vulnérables ; en outre  le tabac facilite également la mise en place d’athérome qui pourrait aggraver l’anévrisme 
- l’hypertension : l’anévrisme ayant une paroi mince et fragile, la pression exercée par le passage du sang augmente le risque de cassure 
- les moyens de contraception pris par voie orale 
- l’alcool.

 

 

Qu´est ce que la rupture d’anévrisme ?

L’anévrisme en soi est inoffensif, mais sa rupture peut avoir des conséquences très graves. Une rupture d’anévrisme sur trois provoque le décès du patient, une sur trois laisse des séquelles, et une sur trois seulement laisse le patient indemne. La rupture d’anévrisme entraîne le déversement d’une quantité de sang dans le cerveau qui provoque alors sa dilatation. Il faut agir rapidement en cas de rupture d’anévrisme car les conséquences peuvent devenir fatales.

Malgré la présence d’un caillot qui se place sur la zone de rupture, un petit accès d’hypertension est suffisant pour re-provoquer une la rupture. Un deuxième déversement sera surement plus sérieux ; un troisième entrainera la mort.

 

 

Quels sont les symptômes d’une rupture d’anévrisme ?

- Un mal de tête d’un degré inhumain qui frappe inopinément.
- Des nausées et des régurgitations.
- Une fragilité face à la lumière et aux bruits.
- Un accès d’inconscience.
- Une attaque d’épilepsie.

 

 

Quels sont les traitements de la rupture d’anévrisme ?

Avant de procéder au traitement de la rupture d’anévrisme, il faut d’abord faire le diagnostic. Cela se fait par le biais d’un IRM ou d’un scanner.

Après le diagnostic du médecin traitant, le neuroradiologue procède au traitement de la rupture d’anévrisme par une technique appelée embolisation qui consiste à obturer la rupture à l’aide de petites coquilles de platine qui s’incruste sur la partie interne des artères. Un cathéter fait infiltrer des fils minuscules dans l’artère fémorale et remontera jusqu’à l’anévrisme. Cette intervention ne laisse pas de cicatrice.

L’autre traitement de la rupture d’anévrisme est de « clipser l’anévrisme », qui consiste à ouvrir le crâne afin de clipper l’anévrisme afin de l’écarter de la circulation et de le sevrer de sang. Cette opération intervient quand l’embolisation ne peut être effectuée. Elle est assez dangereuse car pourrait menacer d’endommage encore plus le cerveau.

 

 

Quels sont les séquelles de la rupture d’anévrisme ?

Les séquelles de la rupture d’anévrisme diffèrent d’une personne à une autre. Les situations peuvent être :

- le décès pour 30 % des personnes victimes de ruptures d’anévrisme 
- un épuisement éphémère pour 30 % des personnes ayant subi la rupture d’anévrisme
- des problèmes de mémoire 
- l’hémiplégie 
- l’état végétatif.

Un repos d’une durée d’au moins trois mois  est prescrit pour toute personne ayant eu une rupture d’anévrisme avant de se remettre à exercer toute activité.

 

 

Autour du même sujet :

Anévrisme cérébral

Migraines

Gonarthrose

Lithiase

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé