La rhinopharyngite : allergique ou virale ?

Le but du traitement de la rhinopharyngite est triple. Il consiste à éliminer les symptômes, à se débarrasser de la cause et d’éloigner les facteurs favorisants. Les symptômes les plus courants de la rhinopharyngite sont le mal de gorge, l’écoulement nasal et la fièvre. Le germe en cause est le virus tandis que les facteurs favorisants sont l’âge de l’enfant, le terrain allergique, la carence en fer, le reflux gastro-œsophagien, et le tabagisme passif.

 

 

Le traitement symptomatique de la rhinopharyngite

Le traitement de l’écoulement nasal de la rhinopharyngite est simple, mais efficace. Ainsi un lavage fréquent du nez est indispensable pour éviter que l’écoulement irrite le conduit nasal et pour décongestionner ce dernier. L’eau de mer ou le sérum physiologique sont les plus utilisés à cet effet. Pour la fièvre, des gestes simples comme donner à boire à l’enfant, aérer sa chambre, ne pas trop chauffer la chambre et si possible humidifier la chambre sont efficaces. Le mal de gorge sera traité par des analgésiques généraux,  du genre ibuprofène ou des analgésiques à action locale comme la benzocaïne. Des produits homéopathiques sont aussi disponibles et réputés efficaces pour traiter les symptômes de la rhinopharyngite.

 

 

Le traitement de la rhinopharyngite virale

Dans le cas d’une rhinopharyngite virale, consommer beaucoup d’eau, se mettre au repos et prendre des boissons chaudes pendant trois à quatre jours s’avèrent efficaces. Les antiviraux contre la rhinopharyngite n’existent pas et les antibiotiques sont inutiles et inefficaces contre les virus. La prescription d’antibiotique dont le médecin est le seul juge est envisageable quand des signes de complications d’otite, de sinusite ou de bronchite d’origine bactérienne sont présents. Le choix de l’antibiotique, la dose à prendre et la durée de la prise relèvent de la responsabilité du médecin.

 

 

Le traitement de la rhinopharyngite allergique

L’origine allergique de la rhinopharyngite est souvent évoquée quand la rhinopharyngite est à répétition. Une allergie aux acariens est possible. Éviter la cause de l’allergie si elle est connue est le meilleur traitement de la rhinopharyngite. Dans un cas léger de rhinopharyngite, éliminer le mucus par le lavage du nez avec une solution saline vendue en pharmacie ou avec une solution saline maison préparée avec une tasse d’eau chaude, une demi-cuillère à café de sel et une pincée de bicarbonate de soude, est efficace. Dans les autres cas, où le médecin est encore le seul juge, selon la gravité des symptômes et l’âge du malade et son antécédent médical, de nombreux médicaments sont disponibles.

Comme la rhinopharyngite se contamine par contact direct de personne à personne ou indirectement par les objets ou les jouets, le meilleur traitement préventif de la rhinopharyngite est d’éviter si possible tout contact avec un malade. Le port de masque et le lavage des mains sont aussi des mesures simples, mais efficaces.

 

 

Autour du même sujet :

Traitement pharyngite

Pharyngite chronique

Rhinopharyngite

Hypothyroidie



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé