Des médicaments sans la prescription d’un médecin, désormais c’est une solution envisageable en France.

Une boutique web de médicaments vient de voir le jour

La boutique web de la Pharmacie La Grâce de Dieu a bien été étudiée. Elle a profité effectivement de certaines dispositions légales pour développer cette nouvelle forme de vente de médicament, mais aussi d’un flou juridique. D’après la loi, il n’est pas nécessaire que pharmacien et acheteur soient en contact physiquement pour qu’une transaction d’achat soit faite et aucune n’est prévue pour arbitrer la vente de médicaments sur internet. Pour remédier à la nécessité de porter conseil aux clients la boutique s’est tournée vers une autre méthode. Pour avoir les informations indispensables, il suffira au client de visualiser l’onglet conseil situé près du médicament. Si le client n’est pas satisfait des réponses obtenues, il pourra toujours poser ses questions ou demander conseil par mail.

 

 

 

La pharmacie propose sur son site 4000 références

Pour ce qui est des médicaments  et les produits de parapharmacies, les clients auront à leur disposition 4000 et quelques références notamment des médicaments contre l’indigestion, les douleurs ou encore contre le rhume. La liste  dans la section parapharmacie est également bien garnie avec les produits cosmétiques et diététiques, la médecine naturelle a également sa place aussi bien que les produits d’hygiène, et bien d’autres encore. En sommes, vous trouverez les mêmes propositions que dans une pharmacie habituelle, et vous obtiendrez le tout en un clic.

 

Mais l’idée ne plaît pas à l’unanimité et des avis se sont fait immédiatement entendre.

 

 

Les réactions face à cette ouverture

Malgré une absence de réaction vive, certains ont quand même émis leur doute sur cette boutique web de médicaments. Le syndicat des pharmaciens a jugé cette démarche comme étant purement commerciale. Pour l’Ordre National des Pharmaciens, leur crainte est que certains sites reprennent la même idée et que la contrefaçon se répande. Les avis divergent, à l’instar de Philippe Lailler, le responsable de la pharmacie de Caen, qui voit cette ouverture comme une façon de lutter contre la contrefaçon de médicaments sur internet. Pour lui, le principe est simple : laisser la voie libre aux médicaments non contrefaits par la vente sur le web.

 

Un pari risqué, mais les Français pourront désormais s’acheter un médicament sans ordonnance et sans faire aucun trajet, avec la garantie de ne pas avoir un médicament contrefait. Ce qui reste désormais à voir, est  si la pharmacie en ligne plaira et s’instaurera définitivement comme c’est le cas dans le reste de l’Europe.

 

 

Autour du même sujet :

 

 

La crainte des médicaments génériques

 

Le métier de pharmacien ne fait plus rêver

 

Le médecin traitant - Un meilleur suivi de votre santé

 

Mieux connaitre l´ hypertension artérielle



Publié le : 23/11/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé