Quelles sont les troubles des glandes parathyroïdes ?

Les parathyroïdes sont des glandes qui sécrètent des hormones dans le sang. La parathormone participe au métabolisme phosphocalcique de l’organisme humain. Une augmentation ou une diminution de la quantité de parathormone produite par les glandes parathyroïdes a une conséquence plus ou moins grave sur ce métabolisme.

Une surproduction est appelée hyperparathyroïdie tandis que l’insuffisance de sécrétion est une hyperparathyroïdie.

 

 

Quelles sont les causes des dysfonctionnements des glandes parathyroïdes ?

Une surproduction peut être due à une tumeur bénigne ou maligne des glandes parathyroïdes. Dans ce cas elle est dite primaire. Elle est dite secondaire quand elle fait suite à une insuffisance rénale chronique, un rachitisme, une insuffisance en vitamine D, une gastrectomie, une mauvaise absorption intestinale, une diarrhée, une pancréatite ou une dialyse rénale mal conduite. Ces affections ont entrainé une diminution du taux de calcium ou une augmentation du taux de phosphore dans le sang.

Une diminution de la quantité de parathormone dans le sang peut être sans cause apparente. Elle est dite idiopathique et touche en premier lieu les femmes. Des fois d’autres affections l’accompagnent. Il s’agit de la maladie d’Addison, d’un dysfonctionnement de la glande thyroïde ou des glandes sexuelles, d’un diabète insulinodépendant ou de l’anémie de Biermer. Souvent l’hyperparathyroïdie est due l’ablation chirurgicale des glandes parathyroïdes lors de l’ablation de la glande thyroïde ou simplement par des lésions des vaisseaux lors d’un acte chirurgical sur la thyroïde.

 

 

Quels sont les symptômes des dysfonctionnements des parathyroïdes ?

Lors d’une surproduction de parathormone, les os sont décalcifiés et le taux de calcium dans le sang augmente. Les os sont le siège de douleurs intenses accentuées par 

la pression des os. Les os peuvent se casser spontanément. Des fractures spontanées sont possibles. La soif, la polyurie, l’amaigrissement, l’asthénie psychique et physique, la dépression, les nausées, les vomissements, l’ulcère gastroduodénal, la pancréatite chronique, et l’hypertension artérielle sont des signes qui révèlent l’augmentation du taux de calcium dans le sang. Un calcul rénal accompagné de colique néphrétique est fréquent dans l’évolution de l’hyperparathyroïdie.

 

L’hyperparathyroïdie est caractérisée par des signes qui démontrent une diminution du taux de calcium dans le sang. On retrouve alors les crises de tétanie, les paresthésies, les palpitations, la sécheresse de la peau, des anomalies dentaires, des troubles psychiatriques, des ongles striés et cassants. Les deux manœuvres spécifiques dont le signe de Chvostek et la manœuvre de Trousseau sont positives. Chez l’enfant on constate un retard staturo-pondéral.

Le diagnostic positif des dysfonctionnements des glandes parathyroïdes est obtenu un examen radio-immunologique de la parathormone et par le dosage du taux sanguin du calcium et du phosphore.

 

 

Quel est le traitement des dysfonctionnements des glandes parathyroïdes ?

Si le traitement de l’hyperparathyroïdie est uniquement chirurgical, celui de l’hyperparathyroïdie est essentiellement médical des dérivés de vitamine D, du calcium. Les aliments riches en calcium ne sont pas recommandés du fait de leur forte teneur en phosphore.

Traités correctement l’évolution des dysfonctionnements des glandes parathyroïdes est bonne dans l’ensemble.est bonne dans l’ensemble.

 

 

Autour du même sujet :

Parathormone

Hypothyroidie

Hyperparathyroidie

Thyroide



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé