Une prise en charge médicale pour névralgie dentaire ?

Un problème dentaire localisé provoque une lésion d’une branche du nerf appelé trijumeau qui innerve la région concernée. Cette branche est irritée et va s’enflammer ou se détériorer. Cette détérioration ou cette inflammation est à l’origine de la très vive douleur qui caractérise la névralgie dentaire. Cette douleur prend naissance au niveau de région touchée et va se propager sur le trajet du nerf.

 

 

Quels sont les problèmes dentaires qui provoquent une névralgie dentaire ?

La première cause de névralgie dentaire est la carie dentaire surtout quand elle est négligée ou passée inaperçue. En effet, sans traitement cette maladie inflammatoire des dents va évoluer et s’aggraver. Elle va provoquer une lésion du  nerf trijumeau qui irrigue la région touchée. Le nerf qui est très sensitif, va ainsi s’enflammer et même se détériorer et sera à l’origine de la douleur. La deuxième cause incriminée est l’abcès dentaire. L’infection microbienne qui évolue dans la dent malade va se propager aux alentours et toucher le nerf qui passe dans la région. Une lésion inflammatoire de ce dernier est toujours révélée par une douleur très vive.

 

 

Comment se manifeste une névralgie dentaire ?

La douleur est la principale manifestation de la névralgie dentaire. La douleur est située dans la bouche. Elle est souvent spontanée ou provoquée par le chaud ou le froid. Elle peut même être déclenchée par la parole ou la mastication. Du fait de l’atteinte d’un nerf, cette douleur est brutale et à type de décharge électrique, ou de coup de couteau. Elle est rarement supportable et difficilement endurable. Le diagnostic d’une névralgie dentaire est orienté par la présence d’une dent cariée ou d’un abcès dentaire. Le toucher de la gencive déclenche toujours la douleur. Le médecin peut même faire un test à la carbamazépine pour établir son diagnostic de névralgie.

 

 

La prise en charge d’une névralgie dentaire est toujours médicale

Provisoirement, selon la disponibilité, le clou de girofle ou même l’huile essentielle de girofle ou la propolis purifiée placée sur la dent malade et la gencive touchée peut apaiser la douleur après quinze minutes. Mais une névralgie dentaire impose généralement la consultation d’un médecin dentiste ou d’un para odontologiste qui confirmera le diagnostic et prendra toutes les mesures appropriées pour supprimer la douleur. Cette prise en charge peut aller d’une prescription d’analgésiques jusqu’aux interventions sur les dents malades selon la gravité et la source de la douleur. Ainsi la prescription de carbamazépine ou Tégrétol* à dose progressive permet de contrôler les crises douloureuses. Des résultats positifs et sans risques importants sont aussi obtenus par la thermocoagulation percutanée.

 

 

Existe-t-il une prise en charge sociale de la névralgie dentaire ?

Comme la névralgie dentaire nécessite impérativement la prise en charge par un médecin dentiste ou d’un para odontologiste, sa prise en charge par la Sécurité sociale n’est que de 70 % pour les soins légers. D’où la nécessité de souscrire à un complémentaire santé dentaire genre mutuel des fonctionnaires. En effet, la Sécurité sociale ne rembourse pas les interventions importantes et esthétiques.

 

 

Autour du même sujet :

Kyste dentaire

Facette dentaire

Devitaliser une dent

Mutuelle dentaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé