Le mauvais cholestérol ldl. Comment réduire le taux de cholestérol afin de minimiser le risque des avc ?

Le mauvais cholestérol

Le cholestérol n’est pas forcement mauvais pour la santé. Avoir un taux normal de cholestérol c’est aussi avoir des artères fortes et souples.  Mais il faut bien distinguer le bon du mauvais cholestérol.

Vous avez deux systèmes de transport de cholestérol dans le sang. Il s’agit du bon cholestérol : HDL (High Density Lipoproteins) et du mauvais cholestérol : LDL (Low Density Lipoproteins). Ces deux systèmes ont chacun leur spécificité pour le fonctionnement de notre organisme sans oublier aussi ce qu’on appelle cholestérol total : contenant à la fois du HDL et du LDL.

 

 

D´ou vient l´origine de l’excès de cholestérol ?

Le cholestérol existe déjà dans le sang. C’est une graisse indispensable pour notre corps. Le foie en produit pour des différentes fonctions de notre organisme. La consommation des aliments riche en gras saturés surtout d’origine animale favorise rapidement l’augmentation du taux du cholestérol. Pourtant certains aliments comme  les œufs et les abats ne sont pas à l’origine du mauvais cholestérol car ils présentent un faible taux de gras saturés.

En plus de la production du foie, la sédentarité, le tabagisme, l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète favorisent aussi le mauvais cholestérol. L’alcool et le sucre ingérés notamment le sucre rapide contenu dans la pâtisserie et la confiture sont généralement transformés en triglycerides par le foie.

Quand le taux du  mauvais cholestérol augmente, le patient est exposé au risque de la  maladie cardiovasculaire, l’accident vasculaire, l’impuissance, infarctus, artérite des membres inférieurs… L’abondance du  mauvais cholestérol dans le sang cause l’arrêt ou la diminution de l’apport sanguin. Les artères sont bouchés et formant des plaques d’athérome.

 

 

Quels conseils pour baisser le taux du mauvais cholestérol ?

Comme l’hyperlipidémie ne présente aucuns symptômes, vous devez  connaitre votre taux de cholestérol. Il suffit de faire un bilan lipidique mesurant les quantités du HDL, du LDL, des triglycérides et du cholestérol total.

Le médecin pourra aussi proposer à ses patients un test sanguin comme l’apolipoprotéine. Pour le traitement médicamenteux, il existe 5 familles de médicaments dont, les statines, les résines, un inhibiteur de l’absorption intestinale du cholestérol, les fibrates et la niacine. La prescription de ces médicaments dépend de l’état de santé de chaque patient. Mais la statine est beaucoup plus recommandée par les médecins En cas d’augmentation du taux de LDL, il s’avère nécessaire de recourir au régime diététique et aux activités physiques.

 Essayez d’équilibrer votre alimentation c´est-à-dire, prendre vos repas  au bon moment et en bonne quantité. Cela aussi vous aide à maintenir votre poids.

Mangez des aliments riches en oméga 3, deux à trois fois par semaine, comme le thon, poisson. Cuisinez avec  des huiles végétales comme colza, noix, olive, tournesol, mais, raisins et soja. Augmenter la consommation des fruits et légumes crus et cuits de préférence  5 fois par jour.  

Savoir limiter la consommation des viandes rouges et de la charcuterie, privilégier les viandes blanches et les viandes maigres. Limiter aussi la consommation d’alcool et du tabac.  

En fait, éviter de manger des aliments gras et contenant des sucres rapides. Ces derniers peuvent causer une surcharge pondérale qui n’est pas bon pour votre santé. Adopter une activité physique régulière et quotidienne.

Il est à noter que l´avis du médecin est indispensable afin de vérifier l´absence de contre indications et de surveiller le taux de cholestérol dans le sang.

 

 

Autour du même sujet :

Bon cholestérol

Coelioscopie

Bronchite

Arthrodèse



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé