Toutes les informations sur le traitement et la maladie de parkinson

Toutes les informations sur la maladie de parkinson

La maladie de Parkinson se définit comme une pathologie du système nerveux central déclenchée par la dégradation des neurones produisant la dopamine. Du fait qu’elle entraîne un tremblement, une raideur ou lenteur dans les mouvements, elle s’appelle également la « paralysie agitante ». Elle concerne uniquement les personnes âgés de 50 ans et plus.

 

 

Quelles sont les causes connues de la maladie de Parkinson ?

Les chercheurs ont détecté et délimité deux stades de la maladie. Dans la majorité des cas, c’est la maladie de Parkinson primaire qui a été le plus détectée chez les patients. A ce stade la protéine synucléine s’entasse pour former des dépôts de « corps de Lewi » dans la partie supérieure du cerveau.

Ensuite vient le cas de la maladie de Parkinson secondaire qui est due à une affection, telle la tumeur cérébrale ou une infection virale qui lèsent les cellules des noyaux gris centraux. Il y aussi l’intoxication au monoxyde de carbone et au manganèse ainsi que la prise de la drogue illicite rare appelée le N-MPTP.

L’une des actualités sur la maladie de Parkinson annoncée dernièrement parle de la mutation du gène leucine-rich repeat kinase 2 (LRRK 2) qui selon les chercheurs constitue l’un des plus importants facteurs de la maladie. Les chercheurs ont constaté par la même occasion que le gène Pyridoxal Kinase est activé de façon atypique chez les malades. Mais généralement, elle est acquise par l’administration du médicament contre la nausée, le métoclopramide et contre l’hallucination,  l’halopéridol. 

 

 

Quel diagnostic et symptôme de la maladie de Parkinson ?

Max Little (mathématicien) et ses deux collègues de  l’université d’Oxford ont imaginé la possibilité de détecter le moindre  changement de la voix par téléphone. Changements qui, selon eux, constituent les premiers symptômes de la maladie.

Toutefois, nombreux sont les symptômes déjà connus après différents examens pratiqués jusqu’à aujourd’hui. Les plus courants apparaissent par le tremblement, le trouble de l’équilibre, la lenteur des mouvements et la raideur du tronc et des membres chez le patient. Sans oublier qu’il y a aussi la salivation excessive, le trouble du sommeil, l’hypomimie ou l’absence de l’expression faciale, l’état dépressif, la constipation, le dos arrondi, des douleurs musculaires, le pied légèrement traînant et une démarche anormale.

On reconnait également cette pathologie par une déglutition et un battement des paupières moins fréquent, une diminution de la faculté de percevoir des odeurs, une diminution de l’amplitude des mouvements des bras, la fatigue, des pellicules ou la peau huileuse, la micrographie ou l’écriture aussi petite que serrée, et enfin l’hypophonie ou la diminution du volume de la voix qui fait l’objet d’une recherche novatrice récemment.

 

 

Quel  traitement pour la maladie de Parkinson ?

Les avancées des chercheurs se poursuivent. Ils viennent d’effectuer une réussite primaire en expérimentant (sur le cerveau de singes puis des malades) le remplacement des trois gènes utiles à la fabrication de la fameuse dopamine par un virus, composé de ces gènes même. L’effet constaté partant d’un intervalle d’un mois à trois ans et demi après injection fut la diminution voire disparition des symptômes. Par ailleurs, l’objectif de la guérison totale se fait espérer du fait que le vaccin PD01A attaque en premier la synucléine qui se trouve en quantité excessive au mauvais endroit, première cause de la maladie.

Parmi les anciens traitements existent les médicaments antiparkinsoniens, les anticholinergiques comme la lévodopa (L-dopa), la kinésithérapie, la chirurgie stéréotaxique, des techniques neurochirurgicales et la stimulation cérébrale profonde par l’implantation d’électrodes disponible en Europe depuis 1998 et en 200 aux Etats-Unis.

 

 

Quel remboursement pour le traitement maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est classée parmi les ALD. L´assurance maladie prend donc en charge le remboursement sécu du traitement de la maladie à 100 % selon le tarif conventionnel. Cette prise en charge concerne surtout les consultations médicales, les examens, des soins annexes nécessaires à la maladie comme l’orthophonie ou la kinésithérapie, les médicaments, les dispositifs médicaux et les frais de transport du patient pour des soins en rapportent à la maladie. Les dépassements d’honoraires sont par contre pris en charge par la mutuelle, ainsi que la différence entre le prix réel des dispositifs médicaux chez le fournisseur et le remboursement effectué par la sécurité sociale. La complémentaire prendra en charge les frais hospitaliers et les participations forfaitaires.

 

 

 

Autour du même sujet :

pmss 2013

Angine contagieuse

Toux sèche

Devis mutuelle

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé