Quelles sont les causes de la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn est une pathologie de cause encore indéterminée.  Elle est cependant plurifactorielle. Le principal facteur impliqué est le facteur génétique, expliquant ainsi le risque de transmission de la maladie à ses enfants qui est multiplié par 5 voire 10 ou 15 si un parent est atteint. Par ailleurs, il existe des facteurs environnementaux comme le tabagisme actif.

 

Entre autre l’infection par plusieurs bactéries peut être mise en jeu dans le développement de la maladie de Crohn. La principale hypothèse étant la nature auto-immune de la pathologie (un défaut de fonctionnement du système immunitaire qui va s’attaquer aux propres cellules du corps qui appartiennent pourtant à l’organisme).

 

 

Quels en sont les symptômes de la maladie de Crohn ?

Les signes de la maladie de Crohn sont essentiellement digestifs. Ce sont des troubles du transit intestinal tels que des diarrhées glairo-sanguinolentes chroniques, ou encore constipation.  Les douleurs abdominales sont presque toujours constantes. D’autre part, l’altération de l’état général (associant perte de poids, fatigue, anorexie), la fièvre sont quasiment toujours présents au cours des poussées.

 

Des signes extra digestifs peuvent être observés, notamment des manifestations articulaires (arthrites périphériques, spondylarthite…), cutanéomuqueuses (aphtes buccaux, érythèmes noueux…) hépatobiliaires (lithiase biliaire…) , oculaires (uvéites…) … qui amèneront à rechercher la maladie de Crohn.

 

 

Comment établir le diagnostic de la maladie de Crohn?

Outre les signes que peuvent présenter le malade, le diagnostic de la maladie de Crohn sera confirmé par la réalisation de plusieurs examens paracliniques. Le principal examen est la coloscopie (introduction d’une sonde par l’orifice anal), elle permettra de visualiser directement des lésionsmultiples, diffuses, discontinues (c’est-à-dire séparées par des intervalles de muqueuses saines). La réalisation de biopsies (prélèvements) est obligatoire lors de cet examen et permettra de déterminer la présence d’un granulome épithélioide confirmant ainsi le diagnostic.

 

Par ailleurs, des examens radiologiques peuvent s’avérer utiles pour orienter le diagnostic de la maladie de Crohn notamment le scanner, qui visualisera l’intestin dans son ensemble, et l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique).

 

 

Quelles sont les évolutions et les complications de la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn évolue par poussées, ces dernières étant entrecoupées de périodes d’accalmie dites « de rémission ». Il existe cependant plusieurs complications notamment une mauvaise assimilation des aliments entrainant une dénutrition et un retard de croissance, des occlusions intestinales, des fistules, des anémies, des hémorragies digestives graves…

 

 

En quoi consiste le traitement de la maladie de Crohn ?

Le traitement consiste principalement à diminuer les symptômes de la maladie de Crohn. On distingue un traitement médicamenteux consolidé par un régime hygiéno-diététique, mais dans certains cas il est nécessaire de recourir à la chirurgie. Selon la sévérité des cas, les traitements médicamenteux utilisent différentes catégories de médicaments. Les aminosalicylés (aspirine, salazopyrine,…) pour les formes légères, les corticoïdes pour les formes modérées, et les immunosuppresseurs (anti TNF alpha) pour les formes très sévères. Les antis inflammatoires non stéroïdiens sont à proscrire.

 

Le régime diffère pendant et en dehors des crises. Il faut éviter les aliments riches en fibres, et optimiser l’apport hydrique lors des poussées de la maladie de Crohn, tandis qu’hors des crises il faut que l’alimentation soit la plus équilibrée possible. La chirurgie est réservée aux formes rebelles aux traitements médicaux.

 

Autour du même sujet :

 

Colite

 

Colique spasmodique

 

Colique néphrétique symptomes

 

 

 

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé