Comment traiter une lombalgie aigüe ?

La lombalgie aigüe est une douleur d’apparition récente débutant au niveau des vertèbres lombaires et s’irradiant vers le bas du dos, et le long d’une ou des deux cuisses.

 

Quels sont les symptômes de la lombalgie aigüe ?

La douleur de la lombalgie aigüe est souvent d’apparition brutale lors d’un effort sollicitant la colonne vertébrale. L’intéressé aurait essayé de soulever un fardeau trop lourd pour son corps ou tout simplement un poids. La douleur ainsi provoquée est une douleur très violente située au niveau des vertèbres lombaires et simulant une maladie grave. Bientôt elle s’irradie vers le bas du dos, et le haut des fesses. Cette irradiation va donner une impression de raideur du bas du dos. La douleur peut descendre le long d’une cuisse ou des deux cuisses. Elle rend difficile la descente du lit.

Un caractère qui fait la particularité de la douleur de la lombalgie aigüe est qu’elle ne dépasse jamais les genoux. Des fois la lombalgie aigüe est trop invalidante, et empêche de prendre les moyens de transport, et d´assurer certaines fonctions professionnelles. Tous les mouvements sollicitant le bas du dos sont limités. Traitée convenablement, la lombalgie aigüe disparait dans 9 cas sur 10  en moins de deux semaines. Cependant la survenue d’une nouvelle crise de lombalgie aigüe dans les mois suivants est possible. Plus d’un tiers des personnes ayant souffert pour la première fois d’une lombalgie aigüe risque d’avoir une nouvelle crise dans les douze mois suivants si elles ne ménagent pas leur dos.

 

Quelles sont les causes  possibles de la lombalgie aigüe ?

Le tassement des disques lombaires et le pincement du nerf sciatique sont les deux causes possibles qui peuvent déclencher la lombalgie aigüe

 

Quel est le diagnostic de la lombalgie aigue ?

Le diagnostic est fait par un médecin qui va vérifier la mobilité des jambes et du dos. Il saura apprécier si la douleur est récente ou chronique et distinguer une douleur en mouvement d’une douleur en position immobile. Il peut aussi demander une radiographie de la colonne lombaire pour situer la cause possible de la lombalgie aigue.

 

Quel est le traitement de la lombalgie aigue ?

Le paracétamol est le médicament idéal pour le traitement de la lombalgie aigüe. Par rapport aux autres médicaments courants contre la douleur, il est plus efficace dans les lombalgies aigües et les effets indésirables sont moindres. Associé au repos, le paracétamol est une solution aux problèmes de la lombalgie aigüe en moins de 10 jours. Ici le repos ne veut pas dire repos au lit. En effet, garder le repos au lit est inutile voir néfaste, car les muscles deviennent moins performants dans le bon fonctionnement de la colonne vertébrale. Rester au fauteuil et avoir un minimum d’activité même douloureuse permet d’accélérer la guérison. Dans certains cas, la kinésithérapie ou l’ostéothérapie peut être prescrit par le médecin.

 

Quelle prévention au niveau de la lombalgie aigue ?

Modifier son mode de vie est la meilleure façon de prévenir la récidive ou de réduire les risques de crises de lombalgie aigüe. Ainsi pratiquer un sport doux comme la natation soulagera le dos. Enfin et non pas les moindres, éviter d’être obèse et si le mal est fait, essayer de maigrir sont des moyens qui vont permettre de soulager les vertèbres lombaires des charges qu’elles ont à supporter.
.

 

Autour du même sujet :

Névralgie d´arnold

Kyste poplité

Dorsalgie

Arthrose inter apophysaire

 

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé