En quoi consiste l´infiltration du canal carpien ?

Une infiltration du canal carpien consiste à injecter des produits, principalement des corticoïdes aux alentours du canal carpien ou bien dans celui-ci. Cette méthode est utilisée dans le cas d’un syndrome du canal carpien. Ce syndrome témoigne la compression du nerf médian qui passe dans le canal carpien. Ce phénomène peut être dû à une inflammation qui correspondrait alors à un gonflement du contenu du canal carpien (dans le cas d’une tendinite par exemple). Le produit injecté a pour but de réduire cette inflammation afin de libérer le nerf médian.

 

L’infiltration du canal carpien se fait dans un milieu médical (cabinet, hôpital). Le patient doit être assis ou allongé, mais le poignet à l’air. Une anesthésie n’est pas utile. Le point d’injection se fait au niveau du pli du poignet. Le produit est de 3 ml, l’injection est donc rapide. Un pansement est posé par la suite et il est recommandé de le garder pendant toute la journée. Cet acte ne nécessite pas une hospitalisation ni de congé de convalescence.

Concernant le matériel d’infiltration, il doit être aseptisé rigoureusement (pansement aseptisé, seringue à usage unique…)

 

 

L´infiltration du canal carpien est – elle douloureuse ?

Une infiltration du canal carpien n’est en général pas plus douloureuse qu’une prise de sang. Le patient peut ressentir des picotements durant l’injection du produit sinon, tout autre signe doit être signalé au médecin (céphalée, vertige, nausée…).

 

 

Quel en est le résultat attendu après une infiltration du canal carpien ?

Après une infiltration du canal carpien, les paresthésies peuvent être encore ressenties au bout de quelques heures. Ce symptôme est dû à l’injection de produit en plus dans le canal carpien sensé être déjà en faute d’espace. Les doigts peuvent perdre leur sensibilité immédiatement après l’infiltration du canal carpien, mais ceci est temporaire. Si les gênes vous sont insupportables après l’injection, le médecin peut vous prescrire des antidouleurs.

 Cette méthode d’infiltration du canal carpien peut être efficace sur le moment pour d’autres et peut prendre un peu de temps pour certains. La durée de l’efficacité est également variable selon le sujet, les uns durant quelques semaines et d’autres, plusieurs années.

 

 

Quels peuvent être les risques rencontrés lors d’une infiltration du canal carpien ?

En général, si le médecin suit les règles de l’asepsie et de l’infiltration du canal carpien, les risques venant du praticien sont minimes. Cependant, il est plus important si le patient lui-même a des plaies au niveau de la main, ou s’il est diabétique insulinodépendant. Si vous comportez un de ces facteurs de risques. Il est préférable de le signaler au médecin. Les risques d’allergie au corticoïde sont minimes.

Si vous êtes très craintif ou trop angoissé par l’acte, un malaise vagal (collapsus, vertige, nausée…) peut survenir.

 

 

Quelles en sont les limites de cette méthode d’infiltration du canal carpien ?

L’infiltration du canal carpien par du corticoïde n’est pas un traitement curatif définitif. Elle réduit la douleur d’une façon temporaire et les risques de récidive ne sont pas minimes. Elle est limitée à 3 injections durant l’année.

 

Autour du même sujet :

Syndrome du canal carpien

 

Canal carpien

 

Arthrose des mains

 

Parathormone



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé