Les signes cliniques orientent seulement vers le diagnostic exact de la Hernie hiatale, des examens complémentaires sont nécessaire pour le confirmer.

La hernie hiatale et le reflux gastro-oesophagien

Les signes qui vont rapidement orienter le médecin vers un diagnostic de la hernie hiatale, sont  en premier lieu du reflux gastro-oesophagien qui consiste en douleur sous forme de brulure derrière le sternum.

Le patient éprouve des difficultés pour avaler ses aliments et va ressentir de la douleur dans le creux de l’estomac. Pendant la nuit, il tousse fréquemment et son larynx déclanche des douleurs. Il peut également avoir des troubles de la respiration et des palpitations. L’examen médical permet de préciser la localisation de la douleur, et lors d´une position allongée ou penchée en avant, la pression de l’abdomen réveille la douleur et augmente son intensité.

 

 

Quelles sont les causes de la hernie  ?

Les principales causes de la hernie hiatale sont le glissement de la partie haute de l’estomac et le roulement en  forme de poche de la partie le plus volumineuse de l’estomac à travers l’orifice hiatal. 90 % des cas sont dus au glissement et les 10 % par roulement.

La hernie hiatale par roulement est souvent due à un traumatisme ou à une malformation congénitale de l’œsophage. Elle est très douloureuse et résiste souvent au traitement médical. L’obésité et la grossesse sont des facteurs de risque de la hernie hiatale par glissement.

 

 

Quel est le diagnostic de la hernie hiatale ?

Pour confirmer le diagnostic de hernie hiatale, des examens complémentaires sont indispensables. Les plus demandés sont la fibroscopie, la radiographie pulmonaire et le lavement baryté. Ces examens permettent de détecter les lésions anatomiques. Une partie de l’estomac est passée dans l’estomac à travers l’orifice hiatal du diaphragme. Ce passage peut être intermittent ou permanent.

La hernie hiatale évolue souvent favorablement avec ou sans traitement. Cependant, certaines complications peuvent apparaître. La douleur devient insurmontable, du sang apparait dans les crachats ou lors de vomissements. Ces signes attestent l’existence de lésions de l’œsophage sous forme d’ulcère ou d’inflammation.

 

 

Quel traitement préconisé pour la hernie hiatale ?

Le traitement de la hernie hiatale est surtout médical et ne présente pas de complication. Il consiste en des conseils hygiénodiététiques et médicamenteux. Les conseils ont pour objectif de réduire le plus possible le reflux gastro-oesophagien. Ils consistent à augmenter le nombre de prises d’aliments. Les épices, les boissons gazeuses, les graisses, l’alcool, le café et le tabac seront proscrits du régime alimentaire.

Le malade doit éviter de se coucher tout de suite après un repas et de porter un vêtement serré sur l’abdomen. La position de la tête doit être surélevée par rapport au corps, lors du sommeil. Les médicaments prescrits contre le reflux gastro-œsophagien sont les antiacides.

La chirurgie est actée si le reflux gastro-œsophagien résiste au traitement médical, et lorsque la douleur est trop intense. Le risque d’étranglement de la hernie est aussi une indication chirurgicale. Le but de l’intervention est de remettre l’estomac à sa place et de donner à l’orifice hiatal, une dimension convenable pouvant empêcher une récidive.

 

 

Autour du même sujet :

La hernie hiatale symptomes

Calculs reinaux

Algodystrophie genou

Discopathie

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé