mieux comprendre la hernie discale lombaire

Le rachis lombaire est la partie de la colonne vertébrale située entre la dernière vertèbre dorsale (D12) et la première vertèbre sacrée (S1). Il est composé de 5 vertèbres pouvant s’articuler entre elles. Dans la partie postérieure du corps d’une vertèbre lombaire qui est cylindrique se trouve le trou vertébral. La superposition de ces trous vertébraux forme le canal médullaire par où chemine la moelle épinière et différent élément nerveux. Mais la moelle épinière s’arrête à la vertèbre D12 et le canal médullaire lombaire ne contient que des racines nerveuses. Ces éléments peuvent être touchés au cours de la hernie discale, ce qui sera à l’origine de symptômes particuliers.

 

L’articulation entre les vertèbres est assurée en majorité par le disque intervertébral. Il est constitué en périphérie par des zones cartilagineuses qui se frottent avec les surfaces vertébrales et au centre par le nucléus pulposus qui a le rôle de rotule dans les mouvements. Le tout est recouvert par des moyens d’union telle que les ligaments et les capsules articulaires. Tous ces éléments entrent en jeu au cours de la hernie discale lombaire.

 

 

Quels sont les mécanismes de la hernie discale lombaire ?

Les disques intervertébraux se trouvent entre les ligaments. Au cours du processus de vieillissement, il y aura une dégénérescence et les ligaments ne vont plus assurer leurs rôles. Ce qui va permettre l’apparition de la hernie discale lombaire par la formation de zone faible au niveau des ligaments par où va sortir le disque. Il existe plusieurs types. Il peut s’agir d’un déplacement sans sortie du disque avec des distensions ligamentaires ou bien d’une sortie complète du disque intervertébral qui peut être sous ligamentaires ou bien une hernie discale libre dans lequel le disque va franchir complètement le ligament.

 

 Ces déplacements vont ensuite être à l’origine d’une irritation, d’une compression, d’une atteinte des éléments de voisinage notamment les nerfs, les pédicules vasculo-nerveux ce qui est à l’origine des symptômes de la hernie discale lombaire.

 

 

Quelles sont les symptomatologies caractéristiques de la hernie discale lombaire?

Cliniquement, la douleur est le symptôme le plus fréquent. Souvent, il s’agit de la douleur de la sciatique marquée par son caractère suivant le trajet du nerf sciatique. Elles peuvent déclencher par la toux, les efforts de défécation (…) et soulager par le repos. Cependant, la douleur la douleur de la hernie discale peut être variable, mais surtout très intense et gênante altérant la qualité de vie de la personne atteinte. Il existe certains signes de complications qui devront alarmer le sujet telles que l’aggravation de la douleur, l’apparition de trouble sensitif et la survenue de défaillance sphinctériens. Les examens radiologiques et la clinique permettent tout simplement d’évoquer le diagnostic de la hernie discale lombaire, mais c’est surtout le scanner et l’IRM qui le confirme.

 

 

Quelles sont les modalités thérapeutiques disponibles de la hernie discale lombaire?

Le traitement médical de la hernie discale lombaire peut se faire à base de repos strict, d’analgésiques (antidouleur), de myorelaxant, d’anti-inflammatoire (surtout les corticoïdes). En général, ces traitements permettent d’atteindre la guérison. Le traitement chirurgical de la hernie discale lombaire sera proposé en cas d’échec du traitement médical, mais aussi en présence de complications.

 

 

Autour du même sujet :

Sciatique lombaire

Arthrose inter apophysaire

Douleurs intercostales

Névralgie d´arnold

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé