La gonarthrose est une affection douloureuse et invalidante.

La gonarthrose - traitement et évolution

La gonarthrose est une maladie de l’articulation du genou qui apparait d’une manière lente et évolue par poussées. Dans deux tiers de cas, la gonarthrose est bilatérale

 

Symptômes de la gonarthrose

La douleur est le principal symptôme de la gonarthrose. Elle apparaît dès le début de la maladie et par crises, après une longue marche à pied ou une station debout prolongée. Dans les premières années, la gonarthrose est caractérisée par des épisodes douloureux en alternance avec des périodes d’accalmie. Puis les années durant, la douleur devient importante et invalidante. L’irradiation de la douleur vers la face antérieure de la jambe est possible. Le patient peut se plaindre d’épisodes de dérobement correspondant à une laxité ligamentaire ou à un épanchement articulaire.

L’examen debout du malade montre une déviation axiale des membres inférieurs.

L’examen à la marche permet de détecter un trouble statique ou une boiterie. De son côté, l’examen du patient en position allongée, sur le dos, montre un genou dont le volume est plus important. Deux signes particuliers permettent d’identifier un épanchement articulaire, le choc rotulien et le signe de flot. Dans la majorité des cas de gonarthrose, les mouvements de flexion et d’extension sont douloureux.

 

Les causes et les facteurs favorisants de la gonarthrose

La malformation des jambes provoque une usure au sein de l’articulation au niveau des points de frottements et favorise l’apparition de la gonarthrose. Le facteur génétique est pressenti quand la gonarthrose apparait précocement avant 40 ans. La fracture, la rupture d’un ligament ou les microtraumatismes provoqués par la course à pied, peuvent créer des points de frottement anormaux. Pour sa part, L’obésité est une surcharge pour le genou et expose la personne au risque de gonarthrose. Enfin, une activité physique sollicitant le genou, même insuffisant, accélère la dégradation du cartilage et peut entrainer une gonarthrose.

 

Le diagnostic de la gonarthrose

 Le diagnostic de la gonarthrose  est basé sur un interrogatoire minutieux, un examen du genou et une appréciation des radiographies du genou. Les radiographies montrent un pincement de l’interligne articulaire interne, des ostéophytes marginaux, une condensation des berges articulaires, et des géodes sous le cartilage articulaire.

 

Le traitement de la gonarthrose

Le traitement de la gonarthrose est double. L’un est médicamenteux, l’autre est non pharmacologique. Les anti-douleurs comme le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens pris oralement sont les plus indiqués dans le traitement médical de la gonarthrose. Les anti-inflammatoires à application locale sont aussi utilisés. Lors d’une poussée douloureuse d’une gonarthrose avec épanchement articulaire, l´infiltration de corticoïdes locaux permet de soulager rapidement le malade. La chirurgie est le dernier recours surtout en cas de forme clinique très douloureuse et invalidante.

Le traitement non pharmacologique consiste à éviter le surpoids, la sédentarité, le vélo, la course à pied, et l’athlétisme et privilégier une alimentation riche en antioxydants et une activité physique normale. La gonarthrose est maladie articulaire fréquente, invalidante, qui nécessite une prise en charge pluridisciplinaire, associant médicaments et des mesures préventives contre la dégradation du cartilage.

 

 

 

Autour du même sujet :

Algodystrophie pied

Algodystrophie genou

Cruralgie symptomes

Nerf crural



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé