Le goitre thyroïdien - une maladie de la glande thyroïde

La glande thyroïde sécrète les hormones thyroïdiennes et les déverse dans le sang. L’iode est nécessaire à la fabrication des dites hormones. Ainsi si l’apport en iode est insuffisant, la glande est obligée de prendre du volume pour pouvoir fixer le plus d’iode. De cette manière, le goitre thyroïdien fait son apparition. Des fois, des petites tumeurs peuvent apparaitre sur la glande et constituer des nodules.

 

 

Les symptômes qui orientent vers le diagnostic d’un goitre thyroïdien

Le sujet porteur de goitre thyroidien a une sensation de pression dans son cou. Il respire difficilement et présente une voix cassée. Il se plaint aussi d’avoir du mal à avaler et d’une fatigue générale. En plus il est nerveux et hyperactif. Son poids diminue alors qu’il mange normalement. Le médecin retrouvera une accélération du rythme cardiaque et des palpitations. Il trouvera aussi une protubérance au niveau du cou lorsqu’il palpe le malade à ce niveau.

 

 

Les symptômes de diagnostic positif d’un goitre thyroïdien

Devant un goitre thyroïdien, le dosage sanguin des hormones thyroïdiennes et de l’hormone hypophysaire TSH  est un examen complémentaire indispensable pour apporter le diagnostic exact d’une anomalie fonctionnelle de la thyroïde. Un taux très bas est synonyme d’une hyperthyroïdie. L’inverse démontre une hypothyroïdie. L’échographie est aussi un examen complémentaire qui permet de mesurer la taille de la thyroïde et de repérer en plus l’existence de nodules. Si ces derniers sont repérés, une scintigraphie permettra de distinguer s’ils sont hyperfonctionnels ou hypo fonctionnels.

 

 

La prise en charge d’un goitre thyroïdien

Sans symptômes associés, une surveillance médicale régulière suffit pour suivre son évolution. Quand le goitre thyroïdien est gros et constitue une gêne pour le sujet, une hormonothérapie de remplacement est indiquée. Les hormones thyroïdiennes de synthèse sont ainsi prescrites. Dans le cas où le goitre est associé à un nodule douloureux et kystique, on peut prélever le liquide et soulager ainsi le sujet. L’iode radioactif peut aussi être indiqué dans certains cas.

 

Un goitre thyroïdien peut être prévenu par une alimentation riche en iode, dont les poissons de mer et les produits laitiers. L’utilisation de sel iodé est vivement conseillée. La chirurgie est indiquée quand on soupçonne une éventuelle évolution vers la cancérisation, surtout en présence de ganglions cervicaux. La prévention est la meilleure solution pour éviter l’apparition du goitre thyroïdien.

 

 

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Goitre

Nodule thyroidien

Hypothyroidie

Glande thyroide



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé