Les origines des douleurs intercostales

Le traumatisme est une cause fréquente des douleurs intercostales, mais une étiologie virale dont le zona, est aussi possible. Ces douleurs sont localisées au niveau de la paroi du thorax et sont dites pariétales. Un terrain fragilisé par l’arthrose ou par une hernie discale préexistante, peut aussi développer cette affection lors des toux ou des éternuements. Les algies peuvent survenir à l’occasion de chocs, ou de mouvements trop brusques.  Elles peuvent se développer chez les personnes âgées, les sportifs, les fumeurs et les personnes qui ont des affections pulmonaires à répétition. Elles révèlent parfois des affections plus sérieuses comme les tumeurs, les métastases les myélomes et la tuberculose.

 

 

Quels sont les diverses douleurs intercostales ?

Suite à un traumatisme, une névrite d’origine vertébrale est susceptible de se développer et causer des douleurs intercostales. Un effort violent ou une forte toux peuvent entrainer un froissement, ou une déchirure des muscles intercostaux. Une ostéoporose ou une tumeur sous-jacente, pourront occasionner des fractures costales. Des mouvements de rotation brusques et brutaux favorisent des entorses des côtes. Les côtes et les articulations sont aussi quelquefois, le siège de lésions inflammatoires, de rhumatismes, d’infection ou de métastases. Les algies sont aussi rencontrées après une intervention chirurgicale au niveau du thorax.

 

 

Quel examen clinique pour des douleurs intercostales ?

Un interrogatoire minutieux renseigne permet de déterminer la position exacte de la douleur, ainsi que les irradiations détectées. La date, le type et le caractère de la douleur sont à déterminer avec précision, ainsi que les signes accompagnateurs des douleurs intercostales. Les renseignements sur les antécédents, les habitudes et les médicaments ou les positions antalgiques sont aussi précieux pour le médecin.

 

Les signes fonctionnels sont une douleur caractéristique et une impotence fonctionnelle. Il s’agit d’une douleur exacerbée lorsque le thorax est comprimé ou quand on le palpe.

 

 

Quelles mesures préventives au niveau de la douleur intercostale ?

Pour éviter la douleur intercostale, il ne faut pas négliger l’échauffement avant l’effort et la détente après le sport. Le maintien d’une bonne hydratation proportionnelle à l’effort fourni est indispensable. L’activité sportive ne doit pas être brutale, mais jouer plutôt sur la régularité. Il faut bien traiter les affections broncho- pulmonaires et ne jamais prendre à la légère les maladies cardiaques. L’usage du tabac est à proscrire.

 

 

Quelles sont les mesures curatives des douleurs intercostales ?

Même si le traitement dépend en grande partie de l’étiologie, des médicaments qui aident à lutter contre la douleur et l’inflammation sont toujours utiles en cas de douleur intercostale. Le recours à un ostéopathe peut s’avèrer nécessaire pour régler ce problème médical. En cas de fracture, bien les traiter et attendre un délai obligatoire de 4 semaines permet aux os de bien se consolider. L’arrêt de toute activité physique est donc impératif. Le recours aux médecines douces est aussi un traitement adjuvant.

 

 

Autour du même sujet :

Névralgie d´arnold

Lombalgie aigue

Dorsalgie

Arthrose inter apophysaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé