Les origines de la dorsalgie

Les dorsalgies peuvent avoir plusieurs origines. L’arthrose, une affection dégénérative liée au vieillissement peut-être à l’origine de la dorsalgie. Une mauvaise posture en est une autre. Une maladie inflammatoire appelée spondylarthrite ankylosante s’accompagne souvent d’une douleur au dos. Une fracture vertébrale par choc traumatique entraine aussi une dorsalgie. Les douleurs d’organes internes peuvent se traduire par des dorsalgies, dont les douleurs cardiaques, pulmonaires et digestives.

 

Ces douleurs dorsales sont appelées douleurs projetées. Le stress ou les tensions peuvent aussi entrainer des dorsalgies dues aux contractions musculaires.

 

 

Qui peut avoir une dorsalgie ?

Certains facteurs en relation avec les vertèbres, les nerfs et les muscles favorisent l’apparition des dorsalgies. Ainsi, une longue position assise au bureau ou devant le volant déforme les vertèbres et devient contraignante pour les muscles et provoque la douleur chez le personnel de bureau et chez le chauffeur. Les personnes qui portent régulièrement des lourdes charges sont prédisposées à la  dorsalgie. Les femmes par leur musculature moins solide que chez les hommes sont plus touchées que les hommes. Le port de talons hauts et la grossesse sont des situations qui accentuent les douleurs du dos. Les cartables trop lourds associés aux mauvaises postures sont aussi des causes de douleurs du dos chez les enfants.

 

 

Comment se présente une dorsalgie ?

La dorsalgie est le plus souvent localisée au niveau de la région cervicale et au niveau du bas du dos, correspondant à la région lombaire. Ces douleurs sont en général sourdes et pénétrantes. Tout mouvement de la colonne vertébrale, la toux et même le rire augmentent l’intensité de la douleur. Les bras et les jambes sont parfois le siège des irradiations des douleurs dorsales. Il arrive que le patient n’arrive pas à bouger à cause de la contraction des muscles du dos et du cou.

 

La position couchée soulage et devient même une position antalgique temporaire, car le poids du corps n’est plus supporté par la colonne vertébrale. Cependant, rester au lit pendant longtemps peut aggraver le mal. En effet certaines douleurs dorsales augmentent la nuit.

 

 

Quelle est la conduite à tenir devant une dorsalgie ?

En premier lieu, le repos fait partie du traitement de la dorsalgie, mais il ne faut pas rester immobile pour éviter une faiblesse musculaire. Lors du sommeil, il faut éviter de se coucher sur le ventre. Pour détendre la raideur et la douleur musculaire, il est conseillé d’appliquer prendre des bains chauds.

 

Si les douleurs ne s’atténuent pas au bout de 48 heures, le médecin prescrira une analyse du sang, des radiographies ou un scanner pour identifier une cause sous jacente. En plus du traitement de la cause, un traitement médical symptomatique est nécessaire. Des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des relaxants musculaires pris oralement ou en intramusculaires sont indiqués.

 

 

Existe-t-il d’autres traitements de la dorsalgie ?

Pour calmer de la dorsalgie, il est parfois indiqué de pratiquer des infiltrations, c´est-à-dire faire des injections de produits anti-inflammatoires dans l’articulation nécessitant un guidage radiologique. Il s’agit en fait d’une technique réalisée par un spécialiste en rhumatologie ou par un radiologue. La chirurgie peut être indiquée quand des symptômes de compression nerveuse sont détectés.

 

Autour du même sujet :

Douleur bas du dos

Vertebre lombaire

Discopathie protrusive cervicale

Arthrose inter apophysaire

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé