Quels sont les principes d’un examen cytologique ?

L’examen cytologique est un examen simple à réaliser et ne présente pas d’inconvénient sur l’état de santé des patients. Il consiste en un recueil des cellules pour une étude microscopique après fixation et coloration sur une lame d’étalement. Il est indiqué pour dépister, diagnostiquer et surveiller les lésions néoplasiques en détectant les cellules anormales. Il est également indiqué dans le but de déterminer la formule cellulaire de certaines liquides afin d’arriver à un diagnostic. Les liquides qui peuvent être prélevés sont le liquide céphalo-rachidien, les urines, les contenus d’un kyste ou d’un ganglion, les liquides d’épanchements articulaires, péritonéaux, péricardiques, pleuraux et péritonéaux.

 

 

Quels sont les techniques utilisées au cours d’un examen cytologique ?

En fonction du type de prélèvement, on peut faire un frottis ou bien une ponction. Une asepsie rigoureuse de la lésion ou de la zone à ponctionner est nécessaire avant de faire les prélèvements. Le frottis consiste en un raclage des cellules à l’aide d’une spatule ou d’un écouvillon. La ponction se fait avec une seringue montée d’une aiguille pour aspirer le contenu liquidien de la structure à étudier. Pour les urines, on les recueille au moment de la miction au milieu du jet.  Le liquide est ensuite recueilli dans un flacon stérile. Immédiatement après, on fait un étalement sur 2 ou 3 lames. On les fait sécher et on applique un fixateur. On les envoie ensuite au laboratoire pour un examen cytologique après identification de chaque lame. Une fiche est nécessaire pour mettre tous les renseignements cliniques du patient. Elle contient l’identification du patient, ses antécédents, l’histoire de sa maladie, les signes d’examen avec les caractéristiques des lésions et enfin les diagnostics suspectés.

 

 

Quels sont les résultats d’un examen cytologique ?

Après analyse au microscope, l´examen cytologique renseigne sur la formule cellulaire des prélèvements avec les caractéristiques des cellules. Concernant les liquides, la présence de cellules sanguines est à détecter. En particulier pour le liquide articulaire, la mise en évidence des microcristaux est possible dans les arthropathies microcristallines comme la goutte et la chondrocalcinose. On peut identifier les cellules anormales qui présentent des critères de malignité comme le rapport cyto-nucléaire élevé, une chromatine dense, anomalies de taille et de formes. C’est ce qu’on qualifie comme lésion dysplasique. Cette population cellulaire peut se présenter très polymorphe avec des anomalies très marquées de la taille et de la forme nécessitant d’autres investigations comme l’histologie pour confirmer le diagnostic.  En dehors de ces critères marquant la malignité, on peut mettre également en évidence les cellules inflammatoires. Toutefois, cet examen peut revenir normal.

 

Autour du même sujet :

Hematies dans les urines

Proteine dans les urines

Cytologie urinaire

Colite



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé