L’étiologie de la colique spasmodique

La cause exacte de la colite spasmodique est inconnue, mais les troubles sont souvent déclenchés par une situation de stress. La prédisposition familiale est parfois relatée, car des membres d’une même famille peuvent présenter les mêmes troubles, qui semblent s’améliorer devant une situation calme et s’aggraver quand la personne est anxieuse.

 

 

Quelles sont les caractéristiques des symptômes de la colique spasmodique ?

Dans la colite spasmodique, la personne touchée est souvent une femme âgée de plus de 40 ans anxieuse et facilement stressée. Des douleurs abdominales, des ballonnements et des diarrhées ou des constipations sont les principaux symptômes rencontrés lors d’une colite spasmodique. Les douleurs sont localisées dans la partie inférieure de l’abdomen.

 

La colite apparait souvent après un repas, et soulagée par une émission de selles. Le ventre est ballonné et distendu. La personne portant la colique spasmodique, a en alternance de la diarrhée ou de la constipation, sinon les selles ont une consistance anormale. Des nausées, des vomissements, de la migraine peuvent accompagnés les douleurs abdominales. Les symptômes surviennent par période, surtout après une situation stressante.

 

 

Comment traiter une colite spasmodique ?

Comme la colite spasmodique n’a pas de cause exacte, le traitement se base surtout sur la lutte contre les symptômes. Il existe des moyens médicamenteux et des règles hygiénodiététiques efficaces pour soulager les symptômes. La constipation est levée par des laxatifs légers non comme l’huile de paraffine. Un régime sans féculents, avec moins de viande et plus de fibres arrive souvent à bout de la diarrhée.

 

Parfois, la personne doit traiter le problème par des ralentisseurs de transit, des antispasmodiques, des pansements intestinaux et anxiolytiques. Le patient doit mener une vie calme et agrémentée d’activité sportive et relaxante, pour réduire les symptômes de la colite spasmodique.

 

 

Les examens complémentaires sont-ils nécessaires dans la colite spasmodique ?

Dans la colite spasmodique, tous les examens complémentaires sont normaux. Le médecin les prescrit seulement pour éliminer les autres maladies comme le diabète, les colites inflammatoires, les tumeurs du colon et du rectum devant des signes qui l’orientent vers ces diagnostics.

 

 

Comment évolue la colite spasmodique ?

Les récidives sont fréquentes quand la malade n’arrive pas à comprendre sa maladie. Un cercle vicieux peut s’installer et créer une véritable souffrance psychique. L’évolution de la colite spasmodique vers les tumeurs malignes et les colites inflammatoires n’existe pas. En général, les patients s’accommodent avec leur maladie et les symptômes de la colopathie spasmodique disparaissent progressivement quand la prise en charge médicale est menée à temps et acceptée par le malade.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Colite

 

Colique néphrétique symptomes

 

Maladie de crohn

 

Anémie

 

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé