La colique néphretique est l’ensemble des signes provoqués par la migration d’un calcul rénal obstruant les voies urinaires.

La colique néphrétique - des douleurs violentes

La distension d’un élément ou de plusieurs éléments de l’appareil urinaire, due à un obstacle, va créer une douleur intense intermittente qui irradie vers le bas ventre. Elle est surtout caractérisée par la violence des douleurs et par l’apparition d’une façon intermittente de cette douleur. Les périodes d’accalmie entrecoupant les accès douloureux ont tendance à se raccourcir au cours de l’évolution de la colique néphrétique.

 

 

Les symptômes de la colique néphrétique simple

Dans la colique néphrétique, l’apparition de la douleur est brutale. Le matin et la nuit sont les moments privilégiés de cette apparition. Les manifestations douloureuses commencent d’un seul côté du tronc, endroit où probablement le calcul rénal s’est formé. Des périodes d’accalmie entrecoupent des épisodes douloureux.

 

Pendant ces périodes, la douleur ne disparait pas vraiment. Il persiste toujours une vague douleur sourde. Avec le temps, la durée de cette forme d’accalmie, a tendance à se raccourcir. Des nausées et des vomissements peuvent accompagner les accès de douleur. Le malade est agité. Il n’arrive pas à rester sur place et tourne en rond. En plus, l’envie d’uriner se manifeste d’une façon fréquente, mais par moment, le malade ne parvient pas à uriner. Le ventre montre un gonflement qui serait dû à la présence des gaz dans l’intestin.

 

La douleur s’irradie progressivement vers le bas ventre. Cette irradiation correspond à la descente du calcul rénal dans l’un des éléments de l’appareil urinaire, dont l’urètre, la vessie et l’urètre. La douleur change au cours de cette descente. En effet, elle se propage dans l’abdomen, atteint l’aine et enfin un testicule ou la vulve selon le sexe du malade. La durée de ces crises peut aller d’une dizaine de minutes jusqu’à quelques heures.

 

 

Les symptômes de la colique néphrétique compliquée

Les symptômes de la colique néphrétique compliquée sont la reproduction de ceux de la colique simple. Ils s’accompagnent de plus de sueurs et de fièvre. La fièvre est le témoin de la présence d’une infection concomitante. Du sang peut aussi accompagner les urines. Ce saignement est provoqué par l’abrasion de la paroi de l’élément de l’appareil urinaire touché.

Chez une personne qui a déjà eu auparavant des crises de colique néphrétique, les symptômes peuvent être trompeurs. La consultation du médecin traitant est indispensable.

Les récidives sont possibles chez les personnes qui ne respectent pas une hygiène de vie exigée dans le cadre de la prévention de la colique, qui est de boire suffisamment d’eau et de consommer des aliments riches en vitamine A.

 

Autour du même sujet :

Symptomes calculs rénaux

Cholecystectomie

Algodystrophie

Ostéophytose lombaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé