La cholécystectomie est un acte chirurgical qui sert de traitement d’appoint de la cholécystite aigue.

Tout savoir sur la cholécystectomie

La cholécystectomie consiste à retirer la vésicule biliaire quand les signes ne disparaissent pas après le traitement médical.

 

Les indications  de la cholécystectomie

Les complications d’une cholécystite aigüe sont des indications d’intervention chirurgicale. Ces complications sont la mortification de tissus de la vésicule appelée gangrène et les inflammations de la paroi de la vésicule entrainant des inflammations des vaisseaux ou angiocholite. La vésicule se remplit de pus et la paroi est rouge et œdémateuse.

 

Les techniques de cholécystectomie

Deux techniques sont souvent utilisées pour extraire le calcul et/ou la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Outre   les précautions de base de la chirurgie abdominale et de la chirurgie en générale, ces deux techniques ont leurs particularités respectives.

Dans la première technique, le chirurgien fait une laparotomie médiane qui consiste à ouvrir le ventre sous les côtes. La seconde technique est celle où le chirurgien procède à faire une laparoscopie qui consiste à faire des petites incisions au niveau de l´abdomen à travers laquelle il introduit des trocarts, qui sont des sortes de gaines. Ces trocarts permettent de faire passer de tout petits instruments (pinces, ciseaux, etc.)pour enlever la vésicule malade

 

La laparotomie dans la cholécystectomie 

Les calculs ayant entraîné des complications de cholécystite gangrénées et d’angiocholite sont opérées par laparotomie.

Quelques fois une laparoscopie initialement prévue se transforme en laparotomie.

Une anesthésie générale est obligatoire. La voie d’abord se trouve sous les dernières côtes, à droite et selon une incision oblique. Cette voie doit être large pour permettre de couper les plans musculaires et d’atteindre facilement la vésicule biliaire qui se trouve derrière le foie.

Après les divers gestes d’hémostase communs aux interventions chirurgicales, la vésicule biliaire est enlevée à travers l’orifice de l’instrument chirurgical réservé à cet effet. La durée de l’intervention est variable selon l’état de la vésicule et de l’existence ou non d’un calcul dans le canal vésiculaire, mais elle ne doit pas dépasser 1 h 30. La durée de l’hospitalisation n’excède pas 5 jours. Les suites de l’intervention sont plus lourdes que dans la laparoscopie. La cicatrice n’est pas non plus très esthétique pour cette étape de cholécystectomie.

 

La laparoscopie dans la cholécystectomie

L’anesthésie générale est obligatoire pour ce type de technique dans la cholécystectomie.

Des mini incisions sont faites par le chirurgien au niveau de l´abdomen où des sortes de gaines appelées trocarts y sont introduites. Les petits instruments réservés à cette intervention passent par ces trocarts. Après dégagement de la zone par insufflation de gaz carbonique, la vésicule sera aisément enlevée grâce à l’image recueillie par la fibre optique introduite jusqu’à la vésicule biliaire.

Les suites opératoires moins lourdes que lors de la laparotomie, la cicatrice minime et le retour rapide à domicile et aux activités sont les avantages de cette technique.

 

Autour du même sujet :

Cholecystectomie aigue

Amygdalite

Traitement pharyngite

Glaucome aigu



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé