Qu’est ce qu´une cervicale et le syndrome cervical ?

Un syndrome cervical est caractérisé par l’association des signes évoquant une névralgie. Il s’agit d’une douleur partant à l’origine d’un nerf, et suivant son trajet, elle s’estompe également à la terminaison nerveuse. Dans le cas d’une névralgie cervicale, la douleur part du cou, s’irradie à l’épaule et se termine au niveau du bras. Elle est à type de pesanteur et s’accompagne parfois de contracture musculaire, d’une limitation de mouvement du cou.

Un syndrome cervical témoigne une compression des nerfs cervicaux. En effet, les vertèbres cervicales sont au nombre de 7 nommées de C1 à C7, et ils acheminent 8 racines nerveuses cervicales. Et les nerfs comprimés sont surtout ceux issus des trois dernières vertèbres cervicales.

Le syndrome cervical est également appelé cervicales. Mais les symptômes présentés varient en fonction de l’étage des facettes articulaires atteintes.

 

 

Selon les étages des facettes articulaires cervicales atteintes, quels sont les symptômes ?

Si les nerfs issus des facettes articulaires cervicales C1 sont atteints, la douleur part de l’arrière de l’oreille, et se termine à la base du crâne.

Si les nerfs issus des facettes articulaires cervicales C2 sont comprimés, la douleur s’étend au niveau du frontal et des globes oculaires.

Si les nerfs issus des facettes articulaires cervicales C3 sont concernés, la douleur part du cou, s’irradie à la partie supérieure de la base du crâne et aux parties latérales du cou, en arrière.

S’il s’agit d’une douleur qui s’étend à la base du cou, c’est le nerf cervical C4 qui est atteint.

Pour les nerfs des facettes articulaires cervicales de C5 et C6, la douleur se propage du cou vers les épaules et la scapula (omoplate).

Si la douleur s’irradie du cou vers les omoplates et la moitié du bras, elle témoigne une compression des nerfs des facettes cervicales de C6 et C7.

Avec ses douleurs cervicales, le patient peut également signaler une impotence fonctionnelle de son cou ou du moins, une diminution de sa mobilité.

 

 

Quelles peuvent être les causes des douleurs cervicales ?

Dans la plupart des cas, une douleur cervicale qui survient du jour au lendemain est d’origine arthrosique. La radiographie permet de confirmer cette hypothèse diagnostic.

Cependant, une douleur cervicale peut également être due, à d’éventuels traumatismes, engageants, non seulement les nerfs, mais aussi les parties molles (muscles, ligaments). Une IRM est l’examen recommandé, car elle donne beaucoup plus de précision sur l’altération des parties molles.

On ne peut pas exclure la présence d’une inflammation sans une infirmation après des analyses sanguines (NFS, dosage de la CRP), lors d’une douleur articulaire comme celle-ci.

 

 

Quels sont les traitements indiqués pour les douleurs cervicales ?

Lors des douleurs cervicales sévères, il faut tout d’abord immobiliser le cou. Sauf en cas de traumatismes faisant douter une fracture, il est préférable de s’abstenir des examens d’imageries. Cette immobilisation dure selon la gravité de la douleur.

Ensuite, il faut restaurer les fonctions du cou par des séances de rééducation. Pour cela, une aide auprès d’une kinésithérapeute est sollicitée.

S’il s’agit bien d’une arthrose cervicale, il est conseillé de limiter les mouvements d’hyper extension du cou.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Arthrose cervicale

 

Cervicarthrose

 

Arthrose cervicale sympthomes

 

Arthrose lombaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé