Quelles sont les différentes formes de cellulites dentaires ?

La cellulite dentaire peut se présenter sous plusieurs formes selon sa topographie et son évolution. La forme circonscrite est la forme la moins grave. La cellulite n’occupe qu’une région bien définie en général à proximité de la dent causale. La cellulite dentaire peut cependant s’étendre et réaliser la cellulite diffuse. C’est une forme très dangereuse de cellulite et peut être à l’origine d’une diffusion de bactéries à travers tout le corps qu’on appelle septicémie. Par ailleurs, la cellulite peut être aiguë ou chronique.

 

Dans le cas de cellulites dentaires aiguës, la tuméfaction au niveau du visage peut être ferme et mal limitée, on parle de cellulite séreuse. La cellulite est dite suppurée dans les formes aiguës quand la peau est luisante, le gonflement bien limité et sa consistance rénitente. Dans ces formes suppurées, si le médecin réalise une ponction (avec une aiguille fine), le liquide ramené est purulent. Enfin dans les cas de cellulites chroniques, la maladie évolue par poussées. Elles sont secondaires à une cellulite circonscrite mal traitée. La collection de pus peut s’ouvrir à la peau, on parle alors de fistulisation.

 

 

Comment se manifeste une cellulite dentaire ?

La cellulite dentaire est l’apanage des enfants surtout aux alentours de 6ans. Toutefois, elles peuvent survenir chez les adultes et les adolescents qui au départ ont eu une infection dentaire qui n’a pas été traitée convenablement. La symptomatologie diffère en fonction des formes. Mais l’évolution se caractérise par plusieurs étapes : la phase séreuse, la phase de suppuration, la phase de fistulisation et enfin la phase de régression.

Au cours de la phase séreuse de la cellulite dentaire, la tuméfaction faciale est douloureuse et élastique. La peau est rouge et chaude. Elle est souvent précédée d’une rage dentaire. La douleur faciale peut être intense. Après 2 à 3 jours survient la phase de suppuration si le patient n’a pas été traité. Au cours de cette phase, la tuméfaction est luisante et très douloureuse. Le gonflement est constitué par une collection de pus. Cette dernière va alors se fistuliser au niveau de la peau le plus souvent, le pus ainsi collecté va être évacué.

 

 

Comment se traite une cellulite dentaire ?

Les règles d’hygiène bucco-dentaire tiennent une place importante dans le traitement de cellulites dentaires. En effet, elles permettent de prévenir la survenue de cette pathologie souvent due à des caries dentaires. Une alimentation saine, un nettoyage des dents après chaque repas, l’utilisation de fluor constituent les bases de l’hygiène bucco-dentaire. Il est également recommandé de faire une visite chez le dentiste au moins 2 fois par an.

 

Par ailleurs il existe des moyens médicaux pour soigner les cellulites dentaires. L’utilisation des antibiotiques permet de lutter contre l’infection. L’augmentin (amoxicilline + acide clavulanique) et le métronidazole sont les plus utilisés. Les antalgiques comme le paracétamol sont d’usage fréquent pour calmer la douleur. En outre des anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène ou la kétoprofène sont inclus dans la prise en charge pour lutter contre l’inflammation. Un traitement chirurgical sera instauré pour les formes suppurées afin de drainer la collection purulente.

 

Enfin, le traitement dentaire de la dent causal est obligatoire au cours d’une cellulite dentaire. Le dentiste peut choisir entre un traitement radical (extraction dentaire) ou un traitement conservateur en fonction de l’état de la dent.

 

 

Autour du même sujet :

Kyste dentaire

Dent sur pivot

Infection gencive

Nevralgie dentaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé