Le cancer prostate - Le dépistage du cancer de la prostate est une des facteurs important de la prise en charge de ce cancer

Le cancer de la prostate est le premier chez les hommes

Premier cancer de l'homme, on compte en 2010, 71 500 cas de cancer recensés. Le cancer de prostate ne se manifeste qu'à l'âge de 50 ans. La maladie évolue lentement sans donner de vrais symptômes. En général, les victimes du cancer de prostate ne meurent pas du cancer lui-même, mais d'une autre maladie comme les maladies cardio-vasculaires.

 

Le cancer de prostate est une maladie très fréquente chez l'homme. En 2011, l'on a constaté environ 71 220 cas et 8.685 décès. Le dépistage du cancer est actuellement source de disparité. Entre les hautes autorités de la santé et les associations d’urologues, les idées divergent sur les méthodes de dépistage pratiqué et les résultats obtenues. En effet, les hautes autorités de la médecine affirment que les dépistages du cancer de prostate que ce soit par dosage de PSA ou par touchée rectale ne seront pas fiables même pour les patients se trouvant dans un stade assez élevé de la maladie.

 

 

Le taux de dépistage est fortement élevé depuis 20 ans

 


Depuis 1980 jusqu'en 2010, près de 20 000 cas de cancer de prostate ont été diagnostiqué. Après la création du dosage sérique de la prostate specific antigen ou PSA, le dépistage du cancer de prostate n'a cessé d'augmenter au fil du temps. Le dépistage a révélé que près des 70% des hommes âgés de 80 ans et plus sont souvent les plus victimes de ce cancer. la France se trouve à la 118ème place en taux d'incidence si l'ensemble de l'Union Européenne ne se trouve qu'à la 72e position.

 

Le PSA a favorisé la diminution des taux de mortalité malgré le nombre de cancers de prostate n'a cessé d'augmenter durant ces 15 dernières années. Le taux de mortalité en France est de 11/100 000 tandis que 12/100 000 pour l'Union Européenne.

 

 

L'assurance maladie face aux réticences de la haute Autorité de la médecine



Un dépistage en masse a été effectuée par l'assurance maladie entre 2008 et 2010 révélant que les hommes de 55 ans et plus présentent tous au moins un taux élevé de PSA durant 3 ans. Et malgré le fait que le dosage n'est pas recommandé, certains médecins généralistes, urologue et cardiologues préconisent le dosage pour dépistage fréquent. Actuellement, environ 43% des victimes de la maladie de Parkinson ou de cancer subissent un dosage de PSA durant l'année. Ce taux varie selon le département: 50% en PACA et Aquitaine et environ 30% en Basse Normandie et Bretagne.

 

Parmi les 91 000 cas recensés, les 16 000 hommes de plus 75 ans ont eu une biopsie, les 62 000 ont par contre subit une radiothérapie, une chirurgie ou une chimiothérapie. Le frais de santé  pour un traitement d’un cancer de prostate est assez conséquent et prolongé que la sécurité sociale  a décidé de le classé parmi les ALD. La prise en charge par une mutuelle santé d’un cancer de prostate peut être totalement financé, notamment en cas d'hospitalisation, avec la prise en charge de la chambre particulière.

 

Pour choisir une mutuelle sénior, le patient peut avoir recours à un comparateur mutuelle, dans le cadre d'un comparatif adapté à ses besoins, et il peut être très bien couvert en terme de prévention.



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé