Calcul Reinal - Comment traiter les calculs reinaux ?

Les calculs rénaux s’observent surtout chez les personnes âgées de plus de 40 ans. Cependant, ils peuvent aussi apparaitre chez certains enfants

Les calculs rénaux ou pierres aux reins sont des cristaux durs formés dans les reins. Quand ils transitent vers la vessie, ils peuvent obstruer un uretère et provoquer ainsi des douleurs vives.

Le signe majeur des calculs rénaux est la douleur. Elle est surtout sentie dans le dos sous les côtes. D’apparition soudaine et intense, elle irradie vers le bas ventre et vers l’aine. Cette irradiation peut aller jusqu’à un testicule ou à la vulve. La durée de la douleur est de quelques minutes. Souvent elle peut rester quelques heures. La douleur est parfois intermittente, mais son intensité risque d’être insoutenable. Des fièvres et des frissons accompagnent souvent la douleur. Une infection urinaire qui se produit en même temps que les calculs provoquent une brûlure quand on urine et un besoin fréquent d’uriner.

Les calculs rénaux passent souvent inaperçus chez certaines personnes et leur découverte est fortuite lors d’une radiographie pour une autre cause.

Les complications sont plutôt rares en dehors de l’obstruction d’un uretère et de l’infection qui peut entrainer une infection sanguine grave nécessitant une intervention d’urgence.

 

Quelles sont les causes des calculs rénaux ?

La cristallisation des sels minéraux et d’acides en très forte concentration dans l’urine forme les calculs rénaux. Une faible consommation d’eau et une alimentation très riche en sucre et protéines sont les principaux facteurs de formation des calculs rénaux. Une infection, une maladie génétique et le diabète peuvent provoquer la formation de calculs rénaux. Chez les enfants, les calculs rénaux apparaissent à cause des malformations des voies urinaires. De nombreuses fois, aucune cause n’est décelée pour expliquer la formation des calculs.

 

Quels sont les types de calculs rénaux ?

Les calculs rénaux sont classés selon la nature des  cristaux qui les composent. On trouve donc les calculs à base de calcium, les calculs à base de phosphate ammoniaco-magnésien, les calculs d’acide urique, et les calculs de cystine.

Les personnes à risque sont nombreuses. Ainsi les personnes ayant déjà des antécédents de calculs rénaux, les hypertendus, le diabétique, celles qui ont trop de cystine, trop de calcium, et trop d’oxalate dans l’urine sont prédisposées aux calculs rénaux. Il en est de même des personnes ayant eu des gouttes, de celles qui font des infections urinaires à répétition, et de celles qui sont atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin appelée Maladie de Crohn qui favorise l’absorption d’oxalate.

Les facteurs de risque sont constitués par une mauvaise hydratation, le manque d’activité physique, la prise de certains médicaments comme les diurétiques, les antiacides à base de calcium, les sulfamides et certains antiviraux. La consommation d’aliments très salés, ou avec trop de protéines et pauvre en calcium est également des facteurs de risques de calculs rénaux

 

Quel traitement utilisé pour les calculs rénaux ?

La base du traitement des calculs rénaux est l’hydratation. Boire environ 3 litres d’eau est recommandé. Pour soulager les douleurs intenses, la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ou à base de morphine est nécessaire. Un calcul de volume important et une douleur insoutenable associés à une infection et un saignement sont des indications pour des interventions spécifiques.

Une surveillance médicale est toujours indispensable.

 

 

Autour du même thème :

Symptomes calculs renaux

Paresthésie

Cholecystite aigue

Cruralgie symptomes

Electrophorese des proteines

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé