Le bon cholestérol est dû a une hygiene de vie de qualité.

Le cholesterol ennemi de nos artères

Le cholestérol est une substance grasse dans le sang. C’est un des constituants principaux des cellules et des hormones humaines et animales. Et bien qu’il soit indispensable, un taux élevé dans le sang s’avère dangereux et est à l’origine de maladies cardio-vasculaires.

L’analyse du taux de cholestérol se fait par une simple prise de sang. Le taux idéal est inférieur à 2g/l et la limite est entre 2 à 2,5 g/l.

 

Bon ou mauvais cholestérol ?

En tant que lipide, le cholestérol est indissoluble dans le sang. Il y est transporté par deux principales lipoprotéines (Graisse + Protéine) qui sont les LDL (Low Density Lipoprotein) et les HDL (High Density Lipoprotein). Les LDL déplacent le cholestérol  des lieux de sécrétion vers les cellules réceptrices de l´organisme.

Un taux élevé de LDL favoriserait la formation de plaques d´artériosclérose qui vont boucher petit à petit les artères. Ce qui lui vaut le nom de « mauvais » cholestérol. Les HDL aident à éliminer l’excès de cholestérol dans les cellules. On parle alors de « bon » cholestérol.

En plus de la quantité du cholestérol total dans le sang, il est préférable d’avoir un LDL inférieur à 1,6 g/l et un HDL entre 0,4 g/let à 0,7 g/l. Un rapport inférieur à 4,4 entre le cholestérol total et le HDL indique un risque cardio-vasculaire très minime. Et tant que le bon cholestérol est élevé, ce rapport reste meilleur.

Mais dans la réalité, ces transporteurs s´échangent entre eux du cholestérol, sans qu´il y ait de frontière réelle entre ses molécules.

 

Comment baisser un taux de cholestérol élevé ?

Un régime anti-cholestérol et de l’activité physique permettent de baisser le taux de cholestérol dans le sang, car l’hypercholestérolémie est souvent liée à une mauvaise hygiène de vie et alimentaire. En effet, le niveau de cholestérol peut être contrôlé par la prise d’aliments pas trop gras et par la pratique d’exercices physiques.

Cependant, un régime drastique,  au détriment de votre santé, pourrait ne pas apporter l’effet positif escompté. Le bon choix des matières grasses à consommer s’avère indispensable pour s’attaquer au problème de cholestérol en excès.

Il faut opter pour des aliments qui contiennent des matières grasses insaturées (l’huile d’arachide, le tournesol, l’huile de colza, les noisettes, le soja, les pépins de raisins, les amandes, le maïs, les poissons, les pignons, les noix…) qui contribuent à faire baisser, dans l’organisme, le mauvais cholestérol. Ce dernier est, en effet, le résultat de la consommation des aliments contenant des matières grasses saturées telles que le fromage, le beurre, les sauces, certaines viandes grasses, les pâtisseries, les plats cuisinés et les produits industriels.

Les exercices physiques, tels que la marche, la course à pied, le vélo, la natation et tant d’autres aident à augmenter le taux de HDL dans le sang, diminuant ainsi le taux de LDL.

 

Quel Traitement médicamenteux de l’hypercholestérolémie  ?

En plus d’une hygiène de vie et alimentaire assez strict, un traitement avec des médicaments s’impose pour les personnes présentant une hyperlipidémie importante.

Les statines appelées aussi « pénicillines du cœur » représentent une importante poussée dans le traitement des maladies cardiovasculaires causées par des plaques d’athéromes, dépôts des LDL élevés dans le sang. Parmi ces statines, il y a Tahor, Elisor, Zocor, Crestor....

Mais un contrôle régulier du taux de cholestérol par des analyses est obligatoire, car les effets des statines ne sont pas les mêmes d’un patient à un autre. Le traitement doit être ajusté en conséquence.

 

Autour du même sujet :

Triglycerides

Aspirine

Maladie de lyme

Maladies neurologiques

 

 



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé