Comment évolue l’arthrose de la hanche ?

On parle d’arthrose devant une dégradation du cartilage au niveau d’une articulation. Quand cette dégradation siège au niveau de l’articulation coxo-fémorale (l’articulation de la hanche), on parle d’arthrose de la hanche appelée encore une coxarthrose.

 

 

Quelles sont les causes d’une arthrose de la hanche ?

Une arthrose de la hanche peut être primitive (idiopathique) c´est-à-dire que sa cause est encore méconnue, mais elle survient à la soixantaine. Elle peut être liée à un facteur génétique.

Une arthrose de la hanche peut également être secondaire c´est-à-dire qu’elle survient à la suite d’une pathologie pré existante. Dans ce cas, elle peut faire suite à une ostéonécrose primitive de la tête fémorale ; une séquelle d’une fracture du col du fémur ; une dysplasie de la hanche ; ou autres (une maladie rhumatismale dégénérative, divers micro traumatismes…).

Contrairement à ce qu’on pense, une arthrose de la hanche s’installe davantage suivant un arrêt d’activité sportive qu’à la suite d’une activité sportive intense.

 

 

Quels sont les symptômes rencontrés devant une arthrose de la hanche ?

Un patient atteint d’une arthrose de la hanche se plaint d’une douleur d’intensité variable, au niveau de l’aine, irradiant vers le genou. Elle peut être paroxystique ou permanente, évoluant progressivement dans la plupart des cas ou rapidement dans le cas d’une coxarthrose à destruction rapide (CDR). Il peut également s’agir d’une douleur d’appui sur l’articulation de la hanche concernée.

 À l’examen clinique, le médecin peut retrouver une boiterie d’esquive ou une boiterie par atrophie musculaire. Aussi, il peut noter une inégalité de longueur des membres inférieurs ; une raideur, voire une ankylose de l’articulation. Une arthrose de la hanche peut également s´apprécier à la suite d’une palpation de l’aine ou d’une mobilisation de la hanche.

 La radiographie de la hanche en charge suffit pour confirmer une arthrose de la hanche para cliniquement. Elle montre les quatre signes cardinaux devant toute arthrose : un pincement de l’interligne articulaire, des ostéophytes, des géodes d’hyperpression, ainsi qu’une destruction de la structure osseuse.

 

 

Comment traiter une arthrose de la hanche ?

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir définitivement l’arthrose de la hanche. En première intention, il faut soulager la douleur par une prise d’antalgique, ou d’anti-inflammatoire ou les deux. En cas de surpoids, il est conseillé d’adopter un régime amincissant. Ensuite, on peut effectuer une infiltration de corticoïdes ou d’acide hyaluronique sous contrôle radioscopique une fois dans l’année. Des séances d’acupuncture, de cure thermale… peuvent être associées.

S’il s’agit d’une arthrose secondaire de la hanche, il est nécessaire de traiter les causes sous-jacentes. Si malgré tous ces traitements, la douleur reste persistante, il reste la mise en place d’une prothèse. Cette intervention est invasive. Elle nécessite un bilan pré opératoire très minutieux.

 

Autour du même sujet :

 

Gonarthrose du genou

 

Arthrose du genou

 

Arthrose du dos

 

Mutuelle en ligne



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé