Quels sont les facteurs à l’origine de l’arthrose du genou ?

Le genou supporte le poids du corps d’où son importance. L’articulation entre le fémur qui est l’os de la cuisse et le tibia qui est l’os de la jambe est la plus fréquemment atteinte. C’est l’arthrose fémoro-tibiale. Si elle concerne l’articulation entre la rotule qui est un petit os plat du genou et le fémur, c’est l’arthrose fémoro-patellaire. 

 

Maladie à prédominance féminine, l’arthrose du genou survient avec l’âge et surtout après la ménopause. Il existe une prédisposition génétique. Elle survient lorsque l’articulation et les ligaments sont surmenés ou en cas de traumatisme du genou. Les déformations anatomiques congénitales du genou sont aussi des causes prédisposantes. Lorsque l’articulation est déjà fragilisée par des antécédents de goutte ou d’arthrite infectieuse qui cause inflammation et infection,  elle se détériore.

 

 

Arthrose du genou : comment la reconnaitre ?

L’attention est attirée par des problèmes articulaires progressifs qui se présentent lorsque l’articulation du genou est trop sollicitée. En cas d’arthrose fémoro-tibiale,  le malade souffre lorsqu’il marche, monte ou descend les escaliers. Il est calme quand il est au repos, mais dès qu’il change de position, la douleur se réveille. Le genou est enflammé, augmenté de volume lors des périodes de poussée. La souffrance ne cause pas d’insomnies. Si elle est fémoro-patellaire, la douleur est au-devant du genou et est exacerbée quand le patient étend la jambe. La descente des escaliers est plus pénible que la montée. La position assise ou agenouillée l’excite.
Des jambes qui se dérobent avec un genou qui craque sont typiques de l’arthrose qui bloque la rotule. Si les douleurs sont présentes lors de la marche sur un terrain plat, l’existence d’un épanchement est fort probable.

 

 

Arthrose du genou : peut-on la traiter ?

Les médicaments aident à tempérer l’évolution rapide de l’arthrose du genou. Les antalgiques et les antis inflammatoires non stéroïdiens luttent contre la douleur et les signes inflammatoires. Pour améliorer la lubrification articulaire et la structure cartilagineuse, les injections d’acide hyaluronique sont conseillées. En cas de douleurs trop intenses et une articulation très enflammée, les infiltrations intra-auriculaires de corticoïdes sont préconisées. En cas d’échec, la chirurgie corrige les anomalies et dans les cas extrêmes, elle permet la mise en place d’une prothèse.

 

 

Arthrose du genou : comment ménager l’articulation ?

Pour éviter une évolution rapide de l’arthrose du genou, il faut s’efforcer de maintenir un poids  qui favorise la santé surtout pour les obèses. La pratique de sport modéré, prudent et régulier, conseillée par le médecin est un atout précieux. Pendant les périodes de douleurs, le repos articulaire est impératif. Il faut éviter les activités qui sollicitent trop l’articulation. Le maintien d’une bonne hydratation est une aide précieuse ainsi que le port de chaussures confortables. La balnéothérapie ou bain thermal offre une alternative intéressante.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Arthrose

 

Arthrose du genou symptomes

 

Gonarthrose du genou

Santé moins chere



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé