L’allergie à l’aspirine est très fréquente surtout chez les personnes asthmatiques

L´allergie à l’aspirine

L’allergie à l’aspine se manifeste de plus en plus en France. L’aspirine et l’anti- inflammatoire font parties des principaux médicaments qui provoquent le plus souvent de l’hypersensibilité. La manifestation de l’allergie se différencie selon le patient.

Mieux connaître l’allergie en aspirine

L’allergie à aspirine touche environ 10 % des personnes asthmatiques. Les recherches ont pu constater que l’allergie à l’aspirine se fonde sur une défaillance enzymatique. Il y a surproduction de leucotriène à chaque inhibition de cyclo oxygénese. Il existe différents degrés de carence enzymatique chez les patients. Ce bouleversement peut amener à une inflammation chronique de la voie nasale. Les patients doivent éviter des traitements qui pourraient provoquer un déséquilibre au sein du métabolisme naturel de l’organisme. Les paracétamols sont à prendre à faible dose dans les cas sévères.

Manifestation de l’allergie à l’aspirine

Une hypersensibilité peut présenter des signes dits graves bien qu’elle soit inoffensive. Lorsque les médicaments sont admis dans notre organisme, ils se transforment en métabolite. Ce sont les métabolites qui sont capables de donner naissance à une réaction allergique. Une réaction allergénique se manifeste 4 heures après l’administration de l’aspirine.

La manifestation d’une allergie en aspirine touche généralement le nez, la peau, les poumons et les yeux. Une allergie en aspirine peut engendrer une urticaire parfois accompagnée d’un vomissement, un mal de ventre voir diarrhée. Une inflammation des voies respiratoires ou une crise d’asthme peut se manifester. Le plus sévère des symptômes c’est une dégression brutale de la tension artérielle. Cette baisse de la tension peut entraîner une arythmie cardiaque, une perte de la conscience voire même un arrêt cardiaque. On parle de réaction anaphylactique lors de l´atteinte de systèmes de l’organisme.

Avoir les bons réflexes lors d´une allergie à l´aspirine

Le premier réflexe à faire lorsqu’on soupçonne qu’on est allergie à un médicament et consulter son médecin le plus tôt possible. Il faut préciser à son médecin la date d’apparition d’anomalie ainsi que ces manifestations. Il est nécessaire de faire un bilan allergologie pour savoir si la personne présente vraiment une allergie à l’aspirine.

Un test par provocation est fait dans un centre spécialisé. Ce test consiste à administrer l’aspirine au patient pour confirmer l’allergie à l’aspirine. Si le test est positif, toute prise de l’aspirine ainsi que des médicaments suspectés d’avoir les mêmes effets sera éradiquée. La meilleure façon de faire savoir à votre entourage votre allergie en cas d’accident c’est de porter en permanence une carte indiquant que vous êtes allergie à l’aspirine.


 

Autour du même sujet :

Qu´est-ce que l´aspirine

Avec vous de l´
hypertension artérielle ?

Les migraines - Les causes et les effets des maux de tête

Le bridge dentaire, comment le poser ?

 

 



Publié le : 13/11/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé