La douleur et l’enraidissement associés à des troubles vasomoteurs et trophiques au niveau du segment de membre atteint, sont les maitres signes de l’algoneurodystrophie.

Qu´est ce que l´algoneurodystrophie ?

La douleur et l’enraidissement associés à des troubles vasomoteurs et trophiques au niveau du segment de membre atteint, sont les maitres signes de l’algoneurodystrophie

 

Quels sont les signes d’une algoneurodystrophie ?

L’évolution de l’algoneurodystrophie permet de distinguer deux phases. La première phase dite  phase chaude est souvent appelée  algodystrophie . La seconde où des signes neurologiques apparaissent, est l’algoneurodystrophie proprement dite.

 

Qu´est ce que la phase chaude de l’algoneurodystrophique ?

L’algodystrophie est le premier stade de l’algoneurodystrophie. Elle dure environ 2 à 3 mois et peut toucher  un segment  de membre inférieur ou d’un membre supérieur . Au niveau du membre supérieur l’épaule et la main  sont souvent atteints. Pour le  membre inférieur  elle siège le plus souvent au genou et au pied, la hanche est rarement atteinte.

Le patient souffrant de l’algodystrophie se plaint d’une douleur vive intermittente, d’une sensation de chaleur et d’un gonflement  du segment de membre touché. Certains mouvements sont difficiles à exécuter voire même impossible quand l’enraidissement est au maximum.

Si l’installation de l’algodystrophie est récente, le segment de membre est chaud et tuméfié. Quand certains mouvements sont possibles, ils sont accompagnés de douleurs vives.

 

Quelle est l´évolution de l’algoneurodystrophie ?

L’algoneurodystrophie s’installe 3 mois après la première phase et peut durer 2 ans. La douleur s’aggrave un certain temps, le  segment de membre est froid mais il est beaucoup plus raide et les troubles cutanés  apparaissent plus marqués. Les membres sont plus pales et plus rouges. Au fil des temps,  les douleurs régressent et des fois elles disparaissent. La palpation des tendons et des ligaments montrent qu’ils sont rétractés.

 

Quelles sont les causes de l’algoneurodystrophie ?

On retrouve dans les antécédents, un traumatisme, une contusion ou une fracture. L’immobilisation prolongée et une rééducation menée avec force  sont parfois incriminées. L’anxiété, l’alcool, et la prise de certains médicaments  hypnotiques et sédatifs sont souvent retrouvés. Le patient peut aussi avoir été atteint d’une maladie cardiaque , d’une paralysie de la moitié de son corps ou d’une autre maladie  touchant le système nerveux. Il peut être un diabétique..

En fait l´algoneurodystrophie serait due à des lésions  nerveuses microscopiques qui sont difficiles à mettre en évidence causées par un traumatisme même minime.

Le scanner  et l’IRM,  quand ils sont disponibles,  permettent de faire le diagnostic exact de l’algoneurodystrophie.

 

Quel traitement pour l’algoneurodystrophie ?

Le traitement  de l’algoneurodystrophie est long et difficile. Le repos est essentiel. Les anti douleurs et les anti inflammatoires sont seulement efficaces pendant la phase où les douleurs et les signes d’inflammations existent et invalidants. Traiter l’anxiété est indispensable. Pour éviter ou réduire les rétractions des ligaments et des tendons, la rééducation est de plus en plus indiquée. Elle doit être longue et la moins agressive possible pour éviter une rechute.

 

Autour du même sujet :

Algodystrophie pied

Algodystrophie genou

Algodystrophie

Nerf crural



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé