Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique fait partie des vitamines B. C’est la vitamine B9 aussi appelée vitamine M ou folacine. Sa structure est similaire à celle des folates. C’est une vitamine hydrosoluble, c´est-à-dire soluble dans l’eau. C’est un précurseur de la synthèse d’acide aminé essentiel qui est la méthionine. Il a un rôle important dans la synthèse de l’ARN et de l’ADN et favorise le renouvellement cellulaire de l’organisme. Il assure la synthèse des différents neurotransmetteurs utiles à la transmission de l’influx nerveux dans la fonction cérébrale. Cette vitamine agit sur les différents éléments figurés du sang et permet une optimisation des fonctions de ces cellules. Des études ont montré que l’apport suffisant en cette vitamine au cours de la grossesse permet d’éviter les malformations congénitales. Cette vitamine participe également à la prévention de certains cancers comme le cancer du pancréas, des seins, du côlon et du rectum.

 

 

Quels sont les aliments qui contiennent de l’acide folique ?

L’organisme ne peut pas synthétiser l’acide folique. Il doit être apporté par l’alimentation. Plusieurs aliments contiennent cette vitamine. Ce sont surtout les légumes notamment les légumes à feuilles. Le mot « folique » signifie feuille. On préconise les légumes frais avec des feuilles vertes où la teneur en cette vitamine est importante. Les abats sont très riches également en vitamine ainsi que les légumineuses. Les fruits frais et les blés peuvent procurer à l’organisme la vitamine B9. Toutefois, la vitamine peut être détruite par la chaleur durant la cuisson et l’apport vitaminique assuré par l’alimentation est insuffisant pour couvrir les besoins de l’organisme.

 

 

Quelles sont les conséquences d’une carence en acide folique ?

La carence en acide folique peut se manifester par diverses manifestations cliniques. Elle peut se présenter par un trouble neurosensoriel. Des troubles de l’humeur et d’autres troubles psychologiques peuvent être observés. On peut noter une atteinte de la peau se manifestant par une sècheresse cutanée, vergeture et éruption de boutons. Des troubles de phanère à type de chute importante des cheveux peuvent également survenir. Une gingivite et une importante fatigue sont également possibles.

 

Il existe des sujets présentant un risque accru d’être sujet à une carence en acide folique. Ce sont les sujets âgés, les femmes enceintes, les femmes sous contraception et les personnes stressées. Ce sont des situations pendant lesquelles il y a une augmentation des besoins de l’organisme. 

 

 

Comment traiter la carence en acide folique ?

La carence en acide folique peut être traitée. Le traitement se base sur la prescription d’acide folique. Il existe plusieurs précautions à prendre, donc la prescription est strictement sous ordonnance. Il est contre-indiqué en cas d’allergie et de pathologies rénales. Les infections et l’alcoolisme font partie également partie des contre-indications. En cas d’anémie pernicieuse, on doit l’associer à la vitamine B12.

 

Le traitement par un supplément d’acide folique est indiqué chez tous les sujets à risque pour éviter les carences. Chez la femme enceinte, elle permet d’éviter les malformations congénitales surtout la spina bifida et l’hyperactivité chez l’enfant. Les indications sont également posées en cas de carence confirmée. La posologie est de 1 comprimé par jour à prendre avec un grand verre d’eau. La durée du traitement dépend de l’indication. Il faut éviter les surdosages.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Hypolacrymie

 

Kyste poplité

 

Spasmes du sanglot

 

Spondylarthropathie



Publié le : 24/01/2013

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé