Qu’est-ce que l’arthrose des doigts ?

L’arthrose est une pathologie dégénérative de l’articulation dans son ensemble, elle est caractérisée par la dégradation du cartilage jusqu’à sa disparition complète. L’arthrose peut toucher une ou plusieurs articulations.

On distingue deux types d’articulation au niveau d’un doigt : l’articulation interphalangienne proximale ou IPP (c’est l’articulation située en entre la première et la deuxième phalange, c’est celle qui est la plus proche de la paume de la main) et l’articulation interphalangienne distale ou IPD (elle est située entre la deuxième et la troisième phalange, celle qui est la plus proche de l’ongle).

L’arthrose des articulations interphalangiennes distales est la plus fréquente des arthroses digitales, l’arthrose des interphalangiennes proximales est moins fréquente que la précédente et enfin la rhizarthrose ou arthrose de l’articulation du pouce (base du pouce). Il faut savoir que l’arthrose des doigts touche préférentiellement les femmes d’âge avancé (surtout après la ménopause) avec une notion de terrain familial forte. La maladie évolue par poussées qui sont entrecoupées par des périodes de rémission pendant lesquelles la douleur s’estompe.

 

 

Comment se manifeste l’arthrose des doigts ?

L’arthrose des doigts se manifeste par plusieurs symptômes, ils peuvent être associés ou rarement isolés, la principale manifestation étant des douleurs localisées au niveau des articulations atteintes contemporaines à des efforts intenses. Cette douleur va être à l’origine de limitation des gestes habituels (prendre des objets ou ouvrir des pots…) qui peut aller jusqu’à altérer la qualité de vie des patients. Accompagnant cette douleur, la raideur articulaire n’apparait que tardivement et débute de façon insidieuse. Les déformations secondaires sont fréquentes, caractérisées surtout par des formations arrondies dures et symétriques (au niveau de l’articulation atteinte) qui sont appelées nodosités.

D’autre part, un gonflement articulaire peut être observé de part et d’autre de l’articulation au cours d’une arthrose des doigts.

 

 

Comment traiter une arthrose des doigts ?

L’arthrose des doigts est une pathologie fréquente. Tandis que chez certains patients, l’arthrose des doigts est asymptomatique, chez d’autres prônent la douleur et les déformations articulaires. Le traitement médical est instauré pour calmer principalement les poussées douloureuses et le processus inflammatoire. Ainsi l’association des antalgiques (comme le Paracétamol) et des anti-inflammatoires est fréquente. Pour les formes rebelles, les rhumatologues peuvent prescrire des corticoïdes, voire même effectuer des infiltrations intra-articulaires.

Le traitement chirurgical peut être éventuellement proposé par le rhumatologue. La prise en charge chirurgicale dépend du type d’arthrose des doigts. Pour les arthroses des IPD (les plus fréquentes), le chirurgien pourra effectuer un nettoyage de l’articulation associé à une exérèse des nodules. Une prothèse articulaire pourrait être mise en place. L’arthrodèse est néanmoins la méthode la plus utilisée.

La kinésithérapie, quant à elle, prend une place non négligeable dans le traitement de l’arthrose des doigts. Elle permet de réduire les préjudices fonctionnels liés à la pathologie. Les doigts sont entrainés pour faire des exercices de flexion et d’extension.

 

 

Autour du même sujet :

 

Arthrose

 

Arthrose cervicale

 

Arthrose des mains

 

Comparatif mutuelle santé



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé