Les dépassements d´honoraires des médecins et spécialistes finis

Fini les dépassements d’honoraires chez les médecins ?

Les complémentaires santé, l’Assurance maladie ainsi que les syndicats de médecins se sont de nouveau réunis pour revoir le système très pénalisant du dépassement d’honoraires. Cela devrait aboutir à une entente concrète le 17 octobre prochain. Dans le cas échéant, il faudra tout de même mettre en place de nouvelles dispositions ce qu’envisage la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Elle pense mettre en place des mesures législatives.

 

Des données alarmantes communiquées par le Hcaam

 

L’Assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats de médecins n’ont pas hésité à se concerter le 25 juillet pour mettre un frein aux dépassements d’honoraires, un fâcheux sujet qui empêche d’accéder facilement aux soins médicaux. Ils pensent mettre en place un accord le 17 octobre selon les propos de Frédéric Van Roekeghem, le directeur de la Cnam ou Caisse nationale d’assurance maladie.

 

Aujourd’hui encore et malgré quelques dispositions déjà mises en place pour un accès facile aux soins médicaux, les Français les reportent, y renoncent même quasiment. Cela est principalement dû aux dépassements d’honoraires qui alourdissent le budget de chacun. Il arrive souvent que les 10% des assurés sociaux aient encore 1000 euros et plus à charge, une somme qui peut très facilement atteindre les 3000 euros par an sans que cela soit financé également par une mutuelle santé en totalité. Ce sont des résultats alarmants communiqués par le rapport annuel 2011 du Hcaam ou Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie.

 

Les statistiques de la Cnam

 

Les trois entités n’ont pas hésité à soulever la question pour y apporter une solution vu que les dépassements d’honoraires ne cessent d’augmenter chaque année. Selon certaines études, ils représentent par exemple 2,7 milliards d’euros sur 22,5 milliards d’euros d´honoraires pris en charge, de quoi donner des frissons dans le dos.

 

Rappelons que ces dépassements d’honoraires sont principalement pratiqués par les spécialistes pour ne citer que les pédiatres, gynécologues obstétriciens ou encore ophtalmologues. Il en est de même pour les anesthésistes ou chirurgiens. Selon les statistiques révélées par la Cnam, entre 1985 et 2010, le dépassement pour ces spécialistes est parti de 23% pour aboutir à 54% en moyenne.

 

Les mesures prises

 

Devant cette situation, Emmanuel Roux, le directeur général adjoint de la Mutualité Française manifeste sa forte opposition contre ces dépassements d’honoraires abusifs. Au nom de la Mutualité, il souhaite aussi que le secteur 1 à tarifs conventionnés soit attractif pour les jeunes médecins vu que ces derniers sont plutôt intéressés par le secteur 2 avec ses honoraires libres. Il est à noter que 60% d’entre eux optent pour le secteur 2 selon les sondages de la Cnam.

 

Mis à part l’accord prévu pour le 17 octobre de l’Assurance maladie ainsi que les syndicats de médecins, Marisol Touraine ne cache pas sa volonté de mettre un frein à ces abus. Si rien n’est décidé, elle mettra en place des dispositions législatives. Cela rentrera dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

 

 

Autour du même sujet :

Adhérer aux mutuelles senior

Traiter la cécité sans plus dépenser une fortune avec l´Avastin

Angine contagieuse

Comparateur assurance santé



Publié le : 05/10/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé