Les radiateurs coupables de nombreux cas de brûlures

Si le radiateur a été souvent conçu comme presque inoffensif, désormais il ne l’est plus surtout pour les enfants. Il est ainsi important d’être vigilant dans l’utilisation de cet appareil, tout en écartant les enfants du lieu où il est installé.  Dans la majorité des cas, les brûlures du second degré sont plus fréquentes chez les enfants que chez les adultes. Une raison de plus de faire attention, car une brûlure se produit très rapidement.

 

 

Ce que la CSC préconise pour les radiateurs

La Commission de la sécurité des Consommateurs d’avancer qu’il est important de garder une température raisonnable ne serait-ce que pour éviter une brûlure tout à fait bénigne. Même si l’hiver est là, il est cependant recommandé, d’après la CSC de ne pas abuser de la chaleur. L’attention est surtout portée sur les radiateurs et sur les appareils, nouvelles générations qui servent également de décor. À l’image des miroirs chauffants qui pourraient bien tromper plus d’un mais surtout les enfants. 

 

 

L’information : le grand absent des cas de brulures

Si les risques sont élevés d’être brulés gravement, la loi n’en est pas encore à ce point alarmé. En effet, aucune disposition ne prévoit d’apposer sur les appareils des inscriptions lisibles, en grand caractère, informant sur les risques et les plafonds des températures. Les consommateurs sont également conviés à acquérir des appareils qui seraient plus sécurisés. Pour les ménages ayant des enfants, les tenir assez loin les protégera des risques de brûlures.

Si le radiateur a été souvent conçu comme presque inoffensif, désormais il ne l’est plus surtout pour les enfants. Il est ainsi important d’être vigilant dans l’utilisation de cet appareil, tout en écartant les enfants du lieu où il est installé.  Dans la majorité des cas, les brûlures du second degré sont plus fréquentes chez les enfants que chez les adultes. Une raison de plus de faire attention, car une brûlure se produit très rapidement.

 

 

Ce que la CSC préconise pour les radiateurs

La Commission de la sécurité des Consommateurs d’avancer qu’il est important de garder une température raisonnable ne serait-ce que pour éviter une brûlure tout à fait bénigne. Même si l’hiver est là, il est cependant recommandé, d’après la CSC de ne pas abuser de la chaleur. L’attention est surtout portée sur les radiateurs et sur les appareils, nouvelles générations qui servent également de décor. À l’image des miroirs chauffants qui pourraient bien tromper plus d’un mais surtout les enfants. 

 

 

L’information : le grand absent des cas de brulures

Si les risques sont élevés d’être brulés gravement, la loi n’en est pas encore à ce point alarmé. En effet, aucune disposition ne prévoit d’apposer sur les appareils des inscriptions lisibles, en grand caractère, informant sur les risques et les plafonds des températures. Les consommateurs sont également conviés à acquérir des appareils qui seraient plus sécurisés. Pour les ménages ayant des enfants, les tenir assez loin les protégera des risques de brûlures.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Le budget sécurité sociale 2013

 

L´automédication et internet

 

La limitation urgente des dépassements d´honoraires

 

Comparateur mutuelles

 



Publié le : 19/05/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé