Qu´est ce que la gingivite ? Comment traiter la gingivite ?

La gingivite est une inflammation, qui se présente sous diverses formes au niveau des gencives. Sa manifestation n’est pas si anodine que cela. La gingivite pourrait entraîner le déchaussement d’une ou de plusieurs dents. La phase avancée de la gingivite est la parodontite, qui présente des syndromes plus graves. La parodontite est plus difficile à traiter dans les cas extrêmes.

 

Quels sont les symptômes de la gingivite ?

Le saignement des gencives signale qu’une infection commence. Plus la gingivite persiste dans le temps, plus les symptômes se multiplient. La gencive devient alors rouge, enflée et commence à gonfler. La personne commence à avoir du mal à mastiquer. Pour les cas les plus compliqués, des écoulements associés à la mauvaise haleine seront les parmi les problèmes à traiter, car la douleur ressentie lors du brossage des dents s’avère insupportable.

 

Quelles sont les causes de la gingivite ?

Les facteurs de la gingivite sont divisés en deux catégories : 

1 - Les Causes externes de la gingivite

Les causes externes sont principalement dues à une hygiène déficitaire, parce que le patient ne se brosse pas assez les dents. Les débris alimentaires s’entassent et constituent un dépôt de plaques dentaires. Ces dernières sont composées de bactéries, de parasites et de virus qui attaquent et endommagent la gencive.

Se brosser les dents régulièrement, trois fois par jour après chaque repas, peut remédier à temps à la gingivite au stade primaire. A contrario, les tartres sont aussi des dépôts d’aliments, composés de bactéries, mais ils ne s’éliminent pas à l’aide d’une brosse à dents. Deux séances de détartrage dentaire par an chez un dentiste s’imposent.

2 - Les causes internes de la gingivite :

Les causes internes sont liées à des dents chevauchées difficiles à brosser. Les couronnes dentaires et obturations mal adaptées provoquent également la gingivite. Les médicaments antiépileptiques et immunosuppresseurs ainsi que le changement hormonal dans le sang (comme pendant une grossesse) entraînent également des inflammations au niveau des gencives.

Les maladies relatives à la circulation du sang, dont le diabète, le sida et la leucémie sont des facteurs déclanchant. La consommation de l’alcool et du tabac est toujours citée parmi les nombreuses causes de déclaration d´une gingivite.

 

Quelles sont les différentes phases de l’inflammation des gencives ?

La gingivite simple se définit par la rougeur (mais brillante et lisse) de la gencive, associée à un gonflement et un saignement spontané ou périodique lors du brossage des dents. D’où un détachement de la gencive à l’os alvéolaire. Ce constat médical est de fait le contraire des critères d’une bonne santé : gencive rose ressemblante à la pelure d’orange et bien collée aux dents.

La gingivite ulcéro-nécrotique provoque des douleurs intenses sur les gencives gravement lésées, et provoque des espaces (en forme de cratère) entre les dents. Le stress s’ajoute aux autres maladies causant ce type de gingivite.

La gingivite hypertrophique ou hyperplasique. Les gencives gonflent ou sont enflées de manière excessives. Ce sont les effets de la prise de médicaments, comme le dilantin ou l’adalat, précité dans les facteurs externes.

 

Quel traitements préconisé lors d´une gingivite ?

Deux phases sont possibles selon que la gingivite soit à son début ou évolutive.

La prévention est déjà connue de tous. Se brosser les dents à raison de deux fois au minimum par jour, faire réaliser un détartrage dentaire deux fois dans l´année. Après le brossage des dents, il est préconisé d´utiliser un fil dentaire pour parfaire l’hygiène entre les dents.

Trois techniques sont possibles pour le traitement de la gingivite. Le rinçage de la bouche avec de la chlorhexidine, une solution antibactérienne. Ou pour faire plus simple, de l’eau salée fera également l’affaire. En cas de gingivite hypertrophique, une gingivectomie s’avère nécessaire. C’est une technique chirurgicale qui consiste à ôter le surplus de gencives. Tandis que la gingivite ulcéro-nécrotique exige le curage des dents plongées entre les gencives enflammées.  

Pour les adeptes de la médecine douce, il est possible d’apaiser la gingivite par la phytothérapie ou la guérir par les petites astuces que nous appelons tous les remèdes de grand-mère. L’homéopathie a également un effet calmant sur cette maladie.

 

Qu´est ce que la parodontite ?

La parodontite est l’inflammation des tissus qui fixent les dents au maxillaire. Elle fait suite à une gingivite non traitée ou chronique. Elle présente les mêmes symptômes que l’inflammation des gencives. Une parodontite évoluée en parodontose (en cas d’aggravation) entraîne la chute des dents. Les mêmes facteurs de la gingivite causent la parodontite, mais une carence en vitamines et la faiblesse du tissu conjonctif de soutien le sont aussi. 

 

Autour du même sujet :

Mutuelle dentaire

Carie dentaire

appareil dentaire

Facette dentaire



comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé