Le cheval au service des enfants autistes

Coup de coeur pour cette initiative. Le Cheval vient en aide pour soigner les enfants autistes. La thérapie a été expérimentée par un Texan, Rupert Isaacson auprès de son fils. L’inventeur de l’équithérapie était de passage en France pour montrer les bienfaits de la thérapie vis à vis de la maladie de son fils.

 

La thérapie de l’équithérapie : une expérience incroyable pour les enfants autistes

Cet Anglais qui a décidé de s’installer au Texas, est le père d’un enfant autiste. Passionné d´équitation et de chevaux, il a voulu réaliser la thérapie de l’équithérapie avec son fils. De passage en france, il a présenté les fruits du bien fait des résultats de sa thérapie auprès parents d’enfants autistes. C’est à l’Institut médico-éducatif de Marcq-en-Barœul que le Texan Rupert Isaacson a présenté et partagé son expérience d’équithérapie. 

 

En effet, après avoir appris la maladie de son fils en 2004, il s’est engagé dans la lutte contre l’autisme. Il a remarqué un jour que son fils réagissait au contact d’une jument appelée Betsy. C’est alors que Rupert Isaacson a pris l’initiative d’emmener son fils en Mongolie. Afin d’immortaliser ce voyage et pour partager ce qu’il a vécu pendant ce périple, il a écrit un livre intitulé « L’Enfant cheval ». Un documentaire racontant cette incroyable histoire est également sorti aux États-Unis.

 

 

Le principe de l’équithérapie et sa limite

 

D’après Rupert Isaacson, la relation de cadence avec le cheval aurait des effets calmants sur l’enfant. En effet, la cadence du cheval provoquerait la production d´ocytocines, ayant pour effet de calmer l’enfant. Ainsi, l’enfant ne sera pas victime des "tempêtes neurologiques", décrits par les professionnels médicaux dont souffrent les autistes. Tel est le principe de l’équithérapie. Le contact avec les animaux aurait des effets bénéfiques chez les autistes, notamment les dauphins pour lesquels des expériences ont déjà été menées. En tout cas, la méthode a réussi à faire parler Rowan, le fils de Rupert Isaacson.

 

Afin de mieux illustrer le principe de l’équithérapie, Rupert Isaacson s’est servi d’un ours en peluche géant représentant l’enfant et d’un cheval. Lors de sa présentation, il a également montré les gestes qu’il faut adapter ainsi que de l’attitude à prendre. Pour ce Texan, si l’enfant aime les chevaux, un lien très intense peut lier l’enfant et le cheval. Mais c’est également là la limite de l’équithérapie. En effet, cette méthode aura plus de chances de marcher chez les enfants qui aiment l’équitation et les chevaux. Ainsi, l’équithérapie ne sera pas par exemple adaptée pour les enfants autistes qui préfèrent l’eau ou qui aiment grimper. Il faut trouver des méthodes liées à la passion de l’enfant. Rupert Isaacson a créé une fondation offrant des stages équestres au Texas.

 

Cette maladie est prise en charge en france par la sécurité sociale et dans le cadre de solutions spécialisées.

 

 

 

Autour du même sujet :

 

Almerys mutuelle

 

Mutuelle comparatif

 

Mutuelle santé pas chere

 



Publié le : 11/05/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé