Le budget de la Sécu pour l’année 2013 voit le jour

Le budget 2013 de la sécurité sociale a été adopté, avec en présentation les nouvelles taxations financères, décidées par l´état afin de réduire la charge de la dette de la sécu.

 

 

Les particuliers employeurs : plus aucun paiement au forfait

Le forfait fait son grand départ, chez les particuliers employeurs exerçant un emploi à domicile. En effet, il n’est plus question de payer les cotisations patronales selon une assiette forfaitaire. La nouvelle base pour celles-ci sera uniquement le salaire réel. Pourtant, cette mesure pourrait déclencher la disparition de certains emplois et nourrir la réapparition du noir. La solution trouvée par les députés est de leur offrir une déduction de 0.75 euro de plus, à chaque heure de travail effectué.

 

 

Les indépendants : des prélèvements sociaux toujours et encore plus

827 000 indépendants seront touchés par ce nouveau texte. Par contre 499 000 ne connaitront aucun changement et d’autres bénéficieront même d’une baisse à raison de 486 000 concernés. Une mesure qui rapporte à la Sécu, car la prévision atteint les 1,1 milliard d’euros pour 2013. L’objectif est de pouvoir mieux regrouper les indépendants dans le régime général.

 

 

Les grands nouveaux : les retraités

Les retraités se verront également obliger de contribuer dès le mois d’avril 2013. Ces nouveaux imposables devront déduire de leur pension une taxe de 0.3 %. Cependant, certains ne seront pas frappés par cette mesure comme les retraités affranchis à la CSG ou jouissant du taux réduit de 3.8 %, ne seront pas également concernés. Cette nouvelle taxe ou Casa (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie) contribuera au Fonds de solidarité Vieilllesse.

 

Les produits de consommation sont aussi mis sur la sellette notamment :

 

 

Les boissons énergisantes, le tabac et la bière

Ces trois produits de consommation seront frappés par une augmentation de 160 % dès le 1er janvier 2013. Les petites brasseries font partie de cette liste, si les brasseries produisant moins de 200 000 hectolitres n’en sont que moyennement concernées. Le même sort est aussi subi par les boissons énergisantes, avec une contribution de 50 euros par hectolitre. Une hausse de 10 % sera également enregistrée du côté des tabacs. Toutes ces augmentations, notamment pour la bière, visent à atténuer la surconsommation.

 

L’huile de palme et le Nutella : les rescapés

 

Même si la discussion devra refaire surface en 2013, du côté de la loi sur la santé publique en ce qui concerne les taxes nutritionnelles, cette fois-ci le Nutella s’en sort indemne. Même cas pour l’huile de palme, qui malgré ses effets défavorables sur la santé, ne comptera pas parmi les catégories subissant une hausse de taxe. Et cela, même si le sénateur du côté socialiste, Yves Daudigny en a voulu décider autrement, une tentative qui a échoué.

 

Autour du même sujet :

La validation du budget sécu 2013 à l´assemblée nationale

Mr Hollande - tous les francais auront une mutuelle

L´épidémie de bronchiolite arrive en france

Pourquoi les médecins sont en grève ?

pmss 2013

 



Publié le : 04/12/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé