Augmentation de la cotisation mutuelle etudiante LMDE

 

Avec l’augmentation de la cotisation sociale obligatoire pour l’année universitaire 2012-2013, la LMDE s’inquiète de la situation pour la Mutuelle Etudiante. La LMDE demande aux autorités compétentes de revenir sur leurs décisions. Elle appelle le gouvernement à entreprendre des dispositions conformes à leurs attentes concernant le droit à la santé des étudiants.

 

 

Décision controversée du Ministère de la santé

 

 

Les mandataires des organisations étudiantes ont été reçus auprès du Ministère de la Santé. Il leur a proposé une augmentation de la cotisation mutuelle étudiante à 207 euros pour l’année universitaire 2012-2013 si elle est de 203 euros actuellement. Les organismes pour la Mutuelle Etudiante,  contestent cette décision, considérant que tout ceci va à l’encontre de la politique du gouvernement de soutenir et d’entreprendre des actions pour la jeunesse.

 

Avec la baisse du pouvoir d’achat des étudiants, la LMDE s’inquiète de la suite de cette décision gouvernementale en ce qui concerne la santé et la situation sociale des étudiants. Elle constate que les aides telles que la cmu complémentaire qui leur sont octroyées sont minimes par rapport aux dépenses obligatoires.

 

En effet, ils sont déjà confrontés à diverses charges. Cette augmentation ne fera alors qu’asphyxier leur budget. Dans ce cas, cette mesure bafoue leurs attentes surtout en ces temps de crise économique où tous les secteurs sont touchés. Ajouté à cela, le gouvernement a pris des mesures successives de déremboursements. Le remboursement sécurité sociale de leurs actes est diminué de plus en plus, depuis les réformes successives de l’assurance maladie.

 

Instauré par la loi du 23 septembre 1948, le Régime étudiant de Sécurité  sociale a été créé pour répondre aux attentes des étudiants en matière de santé. Il spécifie que le financement des besoins en santé de cette catégorie de personne repose sur la solidarité avec le régime général des salariés, car ils ne doivent qu’une cotisation minime à l’Etat. Mais avec cette nouvelle mesure, la volonté du législateur est bafouée.

 

 

L’instabilité de l’accès à la santé des étudiants

 

 

Actuellement, avec la précarité de leur situation, les étudiants renoncent à se soigner, faute de moyens financiers en plus d’aggraver leurs conditions. Face à cela, la Mutuelle Etudiante  constate que chaque année, le gouvernement ne prend pas du tout ses dispositions : la prise en charge des dépenses en santé par le régime obligatoire recule constamment. Cela laisse ainsi 19% des étudiants sans mutuelle complémentaire. C’est ce qui explique d’ailleurs pourquoi chaque année, le nombre d’étudiants ne pouvant faire face à leurs dépenses en santé augmente continuellement.

 

Face à cela, la Mutuelle Etudiante  lance un appel aux autorités compétentes à  réviser leurs décisions pour aider les étudiants à accéder à la santé comme il se doit. Rappelons que l’accès à la santé a toujours été un problème majeur pour toute classe sociale, que ce soit pour les personnes en situation précaire que celles qui sont aisées.

 

Quoi qu’il en soit, être en bonne santé est primordial pour pouvoir affronter tous les aléas de la vie. Les étudiants devraient alors être traités à leur juste valeur puisqu’ils sont les futurs dirigeants. Aussi, cette revendication devra être traitée dans les meilleurs délais puisque avec cette augmentation frappera de plein fouet leur budget. 



Publié le : 27/06/2012

comparateur mutuelle novia-sante
Mutuelle assurance Novia

Droits de reproduction et de diffusion réservés © novia-sante.fr

assurance mutuelle santé